Bio-info Toute l'information du Bio

La propolis rouge prépare sa révolution contre nos maladies

La propolis rouge prépare sa révolution contre nos maladies

La propolis contient une liste quasi inépuisable de substances, qui varie énormément selon les échantillons. L’abeille cherche et choisit dans son environnement ce dont elle a besoin pour protéger sa ruche », pose l'apicultrice Catherine Flurin, fondatrice de la marque Ballot-Flurin. « Ses propriétés antibiotiques, anesthésiques, cicatrisantes et anti-inflammatoires naturelles lui confèrent de nombreux champs d’action en santé. » Dans les Pyrénées, par une méthode d’apiculture douce et respectueuse des insectes, son entreprise produit une propolis riche en actifs locaux.

Bien loin de là, dans les mangroves des régions côtières du Brésil, au nord-est du pays, les abeilles fabriquent leur propolis en butinant le rabo-de-bugio (Dalbergia ecastophyllum), un petit palétuvier qui pousse les pieds dans l’eau. Par chance, cet arbuste est souvent parasité par les larves d’un coléoptère vert (Agrilus integerrimus) qui laisse des trous dans ses tiges : de là sort sa résine, de couleur rouge vif. Les abeilles mélangent ce butin à leurs sécrétions salivaires et à de la cire, obtenant une propolis rouge. Ce produit d’exception (d’autant qu’il y a très peu d’apiculteurs au Brésil) est aujourd’hui disponible en France.

Anticancéreuse

La propolis rouge du Brésil présenterait des propriétés anticancéreuses exceptionnelles. « Ses extraits éthanoliques inhibent la croissance de nombreuses lignées cancéreuses humaines dans des essais in vitro », explique le Dr Jean-Pierre Willem, pionnier des médecines naturelles et anthropologue. Cela grâce à la quercétine, à l’acide caféique et ses dérivés et au clérodane contenues dans cette propolis, qui pourrait ainsi bloquer la formation des vaisseaux sanguins alimentant la tumeur, inhiber le développement des cellules cancéreuses, éliminer les radicaux libres et prévenir la dégradation de l’ADN.  

« De nombreux auteurs ont fait part de leurs résultats dans les cancers de la prostate, du sein, du colon, du foie, de l’estomac ou des ovaires », affirme le médecin, qui étaye les indications du laboratoire Phyt-Inov, un des distributeurs du produit en France. Il en rappelle aussi les propriétés anti-infectieuses bien connues contre le virus de l’herpès ou le virus du sida et note « des effets remarquables dans les hépatites, les leucémies, le lymphome et le myélome multiple ».

Ce n’est pas tout. Chez Pollenergie, on rappelle que la propolis rouge contient notamment deux isoflavones, la formononétine et la biochanine A.

Contre la ménopause

Ces molécules végétales, qui ressemblent aux œstrogènes, peuvent compenser les désagréments liés au déficit hormonal de la ménopause, tels que les bouffées de chaleur et, plus spécifiquement, la perte osseuse. Selon des études menées sur l'animal, la formononétine administrée quotidiennement augmenterait la densité minérale des os et réduirait la dégradation de sa microarchitecture. Un peu comme la daidzéine et la génistéine, les isoflavones présentes dans le soja (une légumineuse, comme le Dalbergia…), mais sans les inconvénients puisqu’ils sont mieux assimilés et présentent moins d’affinité pour les récepteurs hormonaux.

Ce sont aussi des antioxydants permettant de lutter efficacement contre le vieillissement cellulaire. La propolis rouge convient donc « également aux hommes pour les problèmes liés à l’ostéoporose », affirme-t-on chez Pollenenergie. Côté produits, reste à se tourner vers les dosages les plus adaptés. Comme toute propolis, la propolis rouge est très variable dans sa composition. Mais la teneur en principes actifs mis en avant par les laboratoires n'est pas détaillée sur les compléments.

Deux références sont disponibles en France : Propolis rouge "Primeur de Dalbergia", Aristée, 120 mg de propolis pure par gélule (40 gélules, 37 €) ; Propolis rouge, Phyt-Inov, 450 mg de propolis pure par gélule (200 gélules, 59 €). Privilégiez le premier au moment de la ménopause, le second plutôt en soutien thérapeutique en cas maladies car il est plus dosé. 

 

Qualité

3 critères essentiels pour bien choisir sa propolis rouge

1. L'origine botanique : Dalbergia ecastophyllum.

2. La méthode de récolte, qui doit respecter les abeilles et l’environnement.

3. Vérifiez aussi que la quantité de propolis et son titrage en polyphénols sont bien indiqués, ce qui est un gage de sérieux de la part des laboratoires.

À lire sur notre site :

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité