Du yoga au diapason des abeilles

PUBLIÉ LE 01 juin 2015
 

Depuis trente ans, Catherine Ballot-Flurin, pionnière de l’apiculture douce, se fait la porte-parole du merveilleux monde des abeilles. Le contact avec ces insectes apportant bien-être et ouverture à soi et aux autres, elle propose depuis peu des stages de Yoga des abeilles. Une expérience unique dont les habitantes de la ruche sont les seules guides.

Depuis l’été dernier, des stages de Yoga des abeilles ouverts au grand public se déroulent dans le rucher Ballot-Flurin. Bien au-delà du tourisme scientifique que l’apicultrice Catherine Ballot-Flurin a mis en place depuis trente ans, ces stages proposent une immersion complète au cœur de 80 ruches de 60 000 abeilles chacune. Une expérience unique.

Bien sûr, un minimum de préparation est exigé. Il faut par exemple observer un régime alimentaire végétarien durant les quelques jours qui précèdent. Préambule indispensable au stage, il faut aussi redécouvrir la détente, le plaisir de se rouler dans l’herbe, de marcher pieds nus dans les sous-bois ou de toucher les arbres. Car ce n’est qu’une fois parfaitement déstressé que l’initiation au Yoga des abeilles peut commencer.

Au cœur du rucher

Ce yoga n’est pas fondé sur des postures ou des techniques respiratoires compliquées : c’est tout de coton blanc vêtu, sans parfum, l’esprit calme et le téléphone portable éteint que les participants se laissent aborder par les abeilles. Celles-ci sortent des ruches, 
volettent et bourdonnent à la rencontre des nouveaux venus, avant de se poser sur leurs mains, leurs pieds ou leur visage. « Le bruissement des abeilles correspond au "aum" des moines bouddhistes, ou au La du diapason, explique Catherine Ballot-Flurin. Grâce à lui, c’est l’ensemble du cœur, de l’âme et du corps qui s’harmonise et s’accorde ! »

Sieste sur des planches de bois posées à même les ruches, séances de méditation, massages au miel, les pratiques n’obéissent à aucun programme préétabli. À chaque instant, ce sont les abeilles qui décident ! Tout au long du stage, les participants apprennent à dominer leurs appréhensions face à près de 5 millions d’abeilles noires des Pyrénées, qui peuvent piquer si elles se sentent agressées… Le dernier jour, les stagiaires sont invités à aller récolter un peu de miel directement dans les ruches et sans aucune protection. Relevant du défi (quel apiculteur s’approcherait de ses abeilles sans voile ni combinaison ?), cette mission est le point d’orgue du stage.

À l'école des insectes

Le Yoga des abeilles est une occasion unique de découvrir la manière d’entrer en communication avec ces insectes. « On ne revient jamais en arrière, affirme Catherine Ballot-Flurin. Ce qui se passe avec les abeilles est tellement profond qu’on ne peut pas l’oublier. C’est un peu comme si l’on poussait la porte d’un nouvel univers et que l’on savait à jamais comment y retourner. » De fait, l’apicultrice parle autant d’ « école du langage des abeilles » que de yoga.

Bien au-delà d’une expérience entomologiste, le Yoga des abeilles donnerait une clé de bien-être et d’harmonie avec soi-même. Une session peut aider des personnes phobiques face à d’autres animaux, insectes, mais aussi chiens ou chats. Elle permet en outre de mieux gérer le stress et peut résoudre des problèmes relationnels. Simplement en agissant sur la manière d’être, le Yoga des abeilles transforme ses pratiquants, qui gagnent une plus grande confiance en eux-mêmes et une meilleure relation aux autres ! 

En pratique

Un prix à payer

Les stages de Yoga des abeilles se déroulent à Lahitte-Toupière, dans les Hautes-Pyrénées, au sein même du terroir Ballot-Flurin. Pour ne pas fatiguer les insectes, le nombre des participants et la fréquence des stages sont limités. Le prix aussi est très sélectif : comptez environ 1 000 € pour un stage de trois jours. Les dates des prochains stages sont disponibles auprès de Laura Palassin : 05 62 96 49 57.

Les participants apprennent à dominer leurs appréhensions face à 5 millions d'abeilles noires des Pyrénées.

Infos : www.ballot-flurin.com, rubrique Le blog, puis Yoga des abeilles.


 

Clara Delpas