Bio-info Toute l'information du Bio

L’activité physique des animaux de compagnie

L’activité physique des animaux de compagnie

Dans la nature, que l’animal soit diurne ou nocturne, son activité principale est généralement consacrée à la satisfaction des besoins de base liés à sa survie (manger, boire…), mais aussi à la perpétuation de l’espèce. Selon la place qu’il occupe dans son écosystème, prédateur ou proie, et en fonction de son mode de vie, social, solitaire ou mixte, il recherchera un endroit adapté pour se mettre à l’abri ou pour élever ses petits. Si l’animal a un mode de vie social, il consacrera une partie plus ou moins importante de son temps aux échanges et jeux, alors que, s’il est territorial ou solitaire, délimiter son territoire l’occupera de longs moments.

Vie quotidienne

Chiens et chats se sont assez bien adaptés à notre mode de vie, mais l’activité qui leur est proposée est bien souvent réduite à un strict minimum. Les repas, plus ou moins adéquats, leur sont servis quotidiennement sur un plateau et sont avalés en quelques instants. Les sorties du chien se résument trop souvent à une promenade hygiénique et, si un jardin est disponible, certains animaux ne sont même plus promenés du tout. Les chats ont parfois plus de liberté, mais beaucoup d’entre eux n’ont jamais posé les pattes à l’extérieur. Les lapins vivent en cage, tout comme les perroquets. Cette inactivité est une cause majeure d’énervement, elle génère des comportements stéréotypés, des manifestations vocales, des détériorations multiples, et peut même entraîner diverses maladies.

Quelles occupations ?

Pour occuper nos animaux en fonction de leurs capacités, aptitudes et intérêts, il existe aujourd’hui sur le marché un nombre impressionnant de jouets et d’objets. L’activité de l’animal doit toujours être fonction de son âge, de sa morphologie, de sa taille et de ses capacités physiques. Pour le maître sportif, le jogging et le vélo peuvent se pratiquer en compagnie du chien. Si celui-ci a été dressé, il restera près de son maître durant l’activité. Sinon, il existe des ceintures et des laisses spéciales qui permettent soit d’attacher le chien à la taille et de conserver les mains libres, soit de fixer la laisse au vélo en toute sécurité, sans risque de chute si le chien fait un écart.

Les jeux de balle ont toujours eu la cote, surtout avec les enfants. Il est important d’adapter la taille de la balle au tempérament du chien mais il est aussi possible de la remplacer par d’autres objets : frisbee, corde à nœuds… Beaucoup de chiens adorent jouer à attrape-moi si tu peux. Il arrive même que l’animal force son maître à jouer en lui volant un objet auquel il tient, afin de l’obliger à le poursuivre… Initié par le chien, ce jeu peut vite devenir irritant ! Prudence donc. Évitez aussi les jouets qui couinent, surtout avec les chiens hyperactifs, car ils ont tendance à les exciter encore plus.

Il existe des distributeurs de nourriture adaptés au chien et au chat, mais aussi au furet et au rat, qui leur imposent un effort physique et mental afin d’obtenir leur pitance. Des croquettes sont placées dans un ou plusieurs distributeurs, et l’animal doit interagir avec le distributeur de façon à obtenir ses aliments. La marque suédoise Nina Ottosson a ainsi développé toute une gamme de jeux afin de diversifier les activités. Les maîtres qui préparent la ration ménagère de leur animal trouveront dans le commerce des objets à fourrer avec leur préparation. Ils pourront aussi utiliser des os à moelle déjà vidés… Avec un peu d’imagination, des boîtes en carton pourront être cachées en divers endroits et contenir quelques friandises comme du poulet, des petits poissons ou de la panse séchés.

Pour le chat vivant en appartement, un arbre à chat en matière naturelle, suffisamment grand ou fabriqué sur mesure, lui permettra de faire ses griffes, de grimper et de sauter. Ne pas hésiter à y fixer une ou plusieurs tiges flexibles prolongées par une ficelle à laquelle on accrochera un ou plusieurs morceaux de viande fraîche ou sèche, des plumes ou petites balles que le félin pourra attraper à sa guise. Un aquarium (bien protégé) avec quelques poissons rouges sera également une bonne source de distraction.

Tous ces objets et petits trucs agrémenteront la vie souvent trop monotone de nos animaux et sauveront de la destruction de nombreux objets auxquels nous tenons. 

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité