Bio-info Toute l'information du Bio

15 choses à vérifier dans votre chambre pour mieux dormir

15 choses à vérifier dans votre chambre pour mieux dormir

Au fil du temps, la chambre à coucher est devenue un lieu de vie. On y mange (travaille, regarde des films, consulte ses mails…). Mais, avec ses multiples activités d’éveil, est-elle encore adaptée au sommeil ? Annie Detheux, habitat thérapeute en Belgique, nous livre ses conseils pour une chambre propice au repos. Son expérience holistique mêle feng shui occidental, vastu shastra (feng shui de l’Inde), analyse électromagnétique, arts décoratifs et décodage biologique.

Pour se sécuriser, l’idéal est que la tête de lit soit accolée au mur.

Concernant les orientations cardinales, contrairement aux idées reçues, toutes les orientations peuvent convenir, mais il est préférable que la tête de lit ne soit pas orientée ouest - sud-ouest (sauf en vacances) ; cela procure un lâcher-prise qui, à la longue, peut déconnecter de la réalité.

Pas de fenêtre au-dessus du lit, même une fenêtre de toit.

Évitez d’avoir les pieds en face de la porte, ou alors pas pointés dans l’axe direct. Dans notre inconscient universel, cela renvoie à « sortir les pieds devant ».

Pas de cadres ou d’étagères au-dessus de la tête de lit. Notre inconscient enregistrerait « danger ». On touche là à un principe universel, en lien avec notre instinct primaire de survie. Endormi, on devient la proie des « prédateurs » : tout ce qui, consciemment ou inconsciemment, nous maintient en alerte, nous empêchera d’avoir un sommeil réparateur, et cela n’a rien à voir avec la durée du sommeil.

Évitez, pour les mêmes raisons, d’avoir un miroir face au lit ou à côté de lui. Si vous bougez pendant la nuit, cela vous maintiendrait inconsciemment dans un état de semi-veille.

Dans le même esprit, il est important de pouvoir facilement voir la porte depuis le lit.

Évitez d’avoir des parures de lit rouges, cela active la circulation sanguine, et le cœur risque de battre trop fort.

Pas de radio-réveil branché sur le secteur à la tête de lit, le mettre à l’opposé.

Débranchez le Wi-Fi, les téléphones sans fil et ne gardez pas le portable allumé, sauf si votre métier l’exige ou que toutes les fonctions sont éteintes, à l’exception du réveil. En risquant d’être appelé, vous resteriez sur le qui-vive, et votre sommeil ne serait pas profond. Sans compter le danger que représentent certaines ondes.

Pas non plus de câbles électriques qui passent sous le lit (surtout si celui-ci contient des pièces métalliques). Les champs électromagnétiques sont défavorables au sommeil.

Les dossiers de travail, la comptabilité… doivent être placés le plus loin possible de l’environnement du lit. Un livre a sa place sur la table de chevet, pas toute une collection !

Privilégiez l’obscurité complète dans la chambre, surtout de minuit à 3 heures du matin, pic de fonctionnement de la glande pinéale, qui secrète la mélatonine, l’hormone du sommeil. Bien entendu, l'ordinateur n'a rien à faire dans la pièce où vous dormez..

Si votre enfant ne peut s’endormir sans veilleuse, pensez à installer une minuterie qui l’éteindra à minuit. Sans cela, même s’il dort, l’enfant aura un sommeil peu réparateur… et sera de plus en plus agité la journée.

La température idéale de la chambre, enfin, se situe autour de 18 °C (au maximum 20 °C).

(Photo ©Istock-AndreyPopov.)

 

À lire sur notre site :

La chambre de bébé selon 
la pédagogie Montessori

Co-sleeping : faut-il dire oui aux nuits avec bébé?

Quels labels pour la literie écologique ?

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité