Bio-info Toute l'information du Bio

Les bébés très réceptifs à l'homéopathie

Les bébés très réceptifs à l'homéopathie

Décriée par une partie de la communauté scientifique, qui n’y voit qu’effets placebo, l’homéopathie est pourtant plébiscitée par les parents soucieux de préserver leur progéniture des effets indésirables des médicaments. À raison, car les nourrissons sont particulièrement réceptifs à ce mode de traitement. « C’est le caractère totalement neuf de l’organisme de l’enfant, avec des possibilités réactionnelles importantes, qui lui permet de réagir au mieux, donc vite et bien aux stimulations du remède homéopathique, explique le docteur Thierry Joly dans son ouvrage « Homéo Bébé » (Hachette, 2009), réédité en 2014. Cela se traduit, dans les faits, par une guérison rapide, pratiquement sans convalescence. De plus, l'homéopathie permet une réponse plus précoce, mieux adaptée, lors d’affections ultérieures semblables. »

"On voit très vite si le remède fonctionne"

Pierre Popowski, pédiatre homéopathe à Montgeron (Essonne), précise : « C’est un déséquilibre de l'énergie vitale qui entraîne la maladie. L’homéopathe s’emploie à corriger ce déséquilibre en stimulant l’immunité. La très grande énergie vitale des enfants les rend hyper-réactifs aux remèdes homéopathiques. De ce fait, on voit très vite si le traitement fonctionne ou pas ». Le pédiatre, auteur de « Soigner son enfant avec l’homéopathie » (éd. du Rocher), avance encore une autre raison : « Leur organisme neuf n’est pas pollué par des substances chimiques, l’alcool, le tabac ou la pilule, ce qui facilite le traitement. » Une sensibilité qui explique que, même diluées dans un biberon, les granules agissent chez les enfants, alors que la prise pendant les repas est déconseillée aux adultes.

Alliée de l'allaitement

Son innocuité fait de l’homéopathie une solution idéale pour les bébés, contrairement aux plantes et aux huiles essentielles, dont la puissance peut être nocive pour leur organisme fragile. L’absence de toxicité tient à la dilution en dose infinitésimale du principe actif. À tel point qu’il ne reste plus aucune molécule de la substance d’origine. À titre d’exemple, 10 CH équivalent à la dilution d’une goutte d’eau dans le lac Léman. « Les recherches actuellement menées par le Professeur Luc Montagnier sur la mémoire de l’eau confortent le bien-fondé de l’homéopathie », se réjouit Pierre Popowski.

Reprenant les travaux de Jacques Benveniste, le prix Nobel de médecine (2008) a en effet montré que les bactéries émettent un signal électromagnétique dans l’eau qui reste présent à haute dilution (10−13). Un début d’explication à l’efficacité thérapeutique de l’homéopathie. Dont l'innocuité en fait aussi l’alliée idéale de la maman allaitante (engorgements, crevasses, insuffisance de lait, fatigue…).

Drainage vaccinal

Si, à l’image du corps médical, les homéopathes sont divisés sur le sujet de la vaccination, ils peuvent proposer des drainages pour éliminer les toxines liées aux adjuvants. Une solution intéressante pour les vaccins obligatoires. Le parcours de l’homéopathe, qui conjugue médecine classique, spécialisation en pédiatrie et médecine douce, en fait ainsi le praticien de référence des parents « alternatifs ».

 

Remèdes

Cinq grands classiques à emmener partout

Arnica Montana : bleus, coups, bosses, crampes, courbatures, intervention chirurgicale.
Nux Vomica : rhumes, indigestions, troubles du sommeil.
Aconitum Napellus : fièvre élevée d’apparition brutale, inflammation aiguë après refroidissement, peur.
Chamomilla Vulgaris : poussées dentaires, coliques, troubles du comportement, colères.
Allium Cepa : rhume, rhinopharyngite, rhinite allergique.

 

À lire sur notre site :

Christian Brun : pour un bon usage du vaccin

Faire face à la grippe sans vaccin ni médicament

Shopping : L'Edelweiss pour le confort des bébés

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité