Bio-info Toute l'information du Bio

Se remettre à neuf avec l'aubier sauvage du Roussillon

Se remettre à neuf avec l'aubier sauvage du Roussillon

Je me souviens d’une phrase de mon père dans ses conférences : « Faire de l’exercice physique régulier permet de pallier les petits écarts que nous faisons par ailleurs. » L’aubier de tilleul sauvage du Roussillon est un autre moyen de réparer les conséquences de nos écarts d’hygiène de vie ou d’alimentation et de rendre aux métabolismes concernés toute leur efficacité.  

L'aubier est la couche de bois tendre et blanchâtre, située entre l'écorce et le cœur de l'arbre, dans laquelle circule la sève. L’aubier de tilleul sauvage du Roussillon est un excellent draineur des déchets métaboliques. Il intervient spécifiquement sur le foie et la vésicule biliaire, dont il améliore les activités de filtration et d’élimination. Il est considéré par tous les spécialistes comme un dissolvant spécifique de l’acide urique et comme un diurétique remarquable (cf. Dr Cahen, « Étude pharmacologique de l’aubier de Tilia sylvestris »).

Une molécule antidouleur

Depuis très longtemps, les phytothérapeutes le conseillent contre le rhumatisme aigu, et notamment en cas de crise de goutte. Il est efficace également contre les douleurs spasmodiques, permettant la dissipation des migraines. Et dans les cas d'hypertension, où il est considéré comme un bon adjuvant.

On sait aujourd’hui que la molécule active qui agit sur les douleurs spasmodiques de la gravelle (ancien nom donné aux calculs rénaux) et les autres troubles douloureux est le phloroglucinol, que l’on retrouve sous ses formes de synthèse dans certains médicaments antispasmodiques. L’aubier de tilleul a une action plus large et régulatrice, différente de celle des molécules de synthèse. Le phloroglucinol est bien moins dosé dans les diverses formes d’extrait d’aubier par rapport à sa posologie dans les médicaments mais, avec l’aubier, s’il agit sur la douleur, il intervient aussi sur son origine par le drainage des substances en cause. Et, bien sûr, il n’a pas les effets secondaires des médicaments.

En cure préventive deux fois par an

Sous quelle forme utiliser l'aubier du tilleul? Traditionnellement, on l’emploie en bâtonnets d’une vingtaine de centimètres, que l’on fait bouillir à raison de 40 à 50 g dans 1 litre d’eau, jusqu’à réduction aux trois quarts. Cette décoction peut être utilisée en cure d’urgence sur une dizaine de jours dans tous les phénomènes inflammatoires, bien sûr en consultant son thérapeute habituel pour des conseils et un éventuel complément de cure. Cependant, il est bien plus intéressant d’en faire des cures périodiques préventives, destinées avant tout à remettre de l’ordre dans nos métabolismes.

C’est la pratique des deux cures annuelles, automne et printemps, qui permettent l’élimination des déchets de l’organisme – déchets que nous fabriquons en plus grande quantité en cas de mauvaise hygiène de vie et alimentaire ou de stress plus important, qui mettent en difficultés les mécanismes de drainage naturel. Ces cures sont suggérées par les phytothérapeutes sur une durée de 3 semaines à raison de 0,75 litre de la décoction chaque jour.

Ampoules ou extrait végétal

Deux autres présentations permettent aujourd’hui d’éviter le côté astreignant de la préparation : l’aubier de tilleul sauvage du Roussillon existe en ampoules ou sous forme d'extrait végétal. Dans les deux cas, on obtient une meilleure régularité de la composition du produit.

L’ampoule propose un meilleur dosage du phloroglucinol. Deux ampoules par jour correspondent à peu près à trois quarts de litre de la décoction. L’extrait végétal est une forme plus récente, qui provient des travaux du Dr Pol Henry sur la gemmothérapie. Cette méthode d’extraction lui confère un taux de polyphénols (tanins) exceptionnel (sept fois plus !), ce qui améliore son activité anti-inflammatoire et son action antioxydante. Cela semble aussi, à l’expérience, augmenter très nettement sa capacité de drainage des acides métaboliques de l’organisme.

Selon les cas et les individus, de 5 à 30 gouttes par jour donnent des résultats remarquables. L’augmentation de la diurèse est le premier signal de l’amélioration du drainage métabolique. On peut y ajouter une modification significative du pH urinaire, qui varie en fonction des prises, puis se stabilise à un taux plus compatible avec l’équilibre organique, démontrant ainsi que l’acidité excessive a bien été drainée.

L’aubier de tilleul sauvage du Roussillon, sous l’une ou l’autre de ses formes, devrait faire partie de la panoplie d’entretien de notre organisme pour un meilleur drainage des déchets, assurant à la fois une meilleure énergie et le ralentissement du vieillissement. Bientôt le printemps… pensez à faire une cure !

 

Choisir son aubier

Du Roussillon et biologique

S’il existe plusieurs origines pour l’aubier de tilleul, seul l’aubier de Tillia cordata sylvestris sauvage du Roussillon, semble posséder les vertus décrites par les études qui ont été réalisées. Ce tilleul pousse naturellement dans la vallée du Vallespir, non loin du célèbre mont Canigou, qui culmine à 2 875 mètres d’altitude. L'écorce se récolte entre 700 et 1 100 mètres par l’abattage des arbres lorsqu’ils ont atteint 20 à 25 ans, quand la sève est la plus concentrée.
Ndlr : le laboratoire La Gravelline, dans les Bouches-du-Rhône, propose l'aubier du tilleul sauvage du Roussillon en qualité biologique depuis 1916. Une référence pour ce produit ! Info : www.la-gravelline.com. 

 

À lire sur notre site :

Le bain dérivatif, l’équilibre venu du froid

Astuces pour faire le plein d'oxygène

En finir avec le mal de tête

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité