Bio-info Toute l'information du Bio

Le froid, un allié pour le corps

Le froid, un allié pour le corps

Faut-il se méfier du froid ? Si les basses températures se révèlent parfois agressives pour certaines parties du corps comme les lèvres ou les mains, elles sont également bénéfiques pour l’organisme. Après une blessure (foulure, entorse, douleurs musculaire ou articulaire… souvent dans le cadre d’une activité sportive), le froid calme la douleur en réduisant la vitesse de l’influx nerveux et en provoquant l’engourdissement.

Cryothérapie 

La constriction des vaisseaux sanguins limite dans le même temps la formation des hématomes. « Pour faire cesser une douleur, on a tendance à vouloir appliquer un soin chaud après une blessure, note Christian Brun, naturopathe et enseignant au Collège européen de naturopathie traditionnelle holistique (CENATHO). Or, dans certains cas et sauf contre-indication, le froid est plus efficace. » C’est la raison pour laquelle, la cryothérapie est aujourd’hui très utilisée dans le monde du sport. 

La thérapie par le froid (application d’une poche de glace ou d’azote liquide) traite par exemple un grand nombre d’inflammations. Concernant les performances, la pratique d’une activité sportive par temps froid améliore l’endurance car le corps travaille pour s’habituer aux écarts de températures.

Des tempéraments qui aiment le froid

Le froid accélère également l’afflux sanguin. Ainsi, de nombreux spécialistes conseillent d’opter de temps à autre pour la douche ou le bain froid, afin d’améliorer la circulation sanguine. Idéal pour remédier, par exemple, à une sensation de jambes lourdes. Le choc thermique nécessite tout de même que le pratiquant ait une bonne condition physique, mettent en garde les spécialistes. Grâce au bilan de vitalité réalisé par un naturopathe, il est possible d’en savoir plus sur sa capacité à pouvoir endurer le choc thermique et à en bénéficier.

« En naturopathie, on distingue deux types de personnes, explique Christian Brun, les sanguino-pléthoriques et les neuro-arthritiques. Les premiers, qui ont une tendance à la dilatation et présentent une vitalité glandulaire forte, peuvent faire usage du froid sous différentes formes pour améliorer leur vitalité, les seconds (tendance à la rétractation, à la frilosité, et système nerveux toujours en éveil !) nettement moins, car leur corps souffre plus en cas de basses températures. » Les personnes grandes et minces ont aussi plus tendance à avoir froid que les personnes enrobées. Outre la constitution physique, d'autres facteurs influencent notre perception de la température extérieure : la fatigue, les régimes trop stricts, une mauvaise circulation, une carence en fer, un manque d'hydratation, les problèmes de thyroïde ou encore la maldie de Reynaud. 

Les "degrés minceur" 

Maigrir est possible lorsque le thermomètre chute. Pour maintenir la température corporelle à 37 °C, le corps brûle davantage de calories. Dans le même temps, l’organisme puise dans les réserves de graisse. Ajuster la température à l’intérieur de son domicile et dans sa chambre à 18 °C peut donc suffire à perdre quelques kilos inutiles. C’est également un des nombreux effets notés par les pratiquants du bain dérivatif, une ancestrale technique de rafraîchissement de la zone périnéale remise en lumière par France Guillain.

Le moral au frais 

La médecine fait usage du froid pour soigner certaines détériorations de la peau. La faculté du froid de détruire les cellules et les tissus permet l’éradication de certaines infections, notamment sur des zones du corps peu exposées à l’air libre.

Enfin, le froid serait bon pour le moral! D’après des spécialistes qui, souvent, viennent de l’Europe du Nord, on pourrait en faire usage pour régler des troubles du sommeil ou annihiler des états dépressifs, Là encore, le plus souvent par la pratique du bain froid permettant de retrouver une certaine forme de tonicité. 

 

Méthode

Combattre le froid par le froid

 Le froid est un stress pour le corps humain, qui réagit en conséquence pour le contrer, créer de l’énergie et donc de la chaleur. Si bien que, dans certains cas et sauf contre-indication, il est possible de combattre le froid par le froid. « Prenez le cas d’une personne qui a les pieds froids et ne peut trouver le sommeil, expose le naturopathe Christian Brun. Il est possible d’atténuer la gêne ressentie en plaçant une bouillotte chaude sur les pieds. Mais on peut également utiliser le froid pour envoyer un message au corps qui créera alors de la chaleur et réchauffera les pieds. » Une méthode sans doute moins agréable que l’usage de la chaleur mais pas moins efficace.


 

À lire sur notre site :

Test : Quels sticks à lèvres pour passer l'hiver?

Fausses idées sur le bon gras

Astuces pour faire le plein d'oxygène 


Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité