Bio-info Toute l'information du Bio

Le pycnogénol, force du pin des Landes

Le pycnogénol, force du pin des Landes

Plus de 100 études cliniques, 7 000 personnes suivies et 300 publications de recherche… Ces quelques chiffres illustrent la démarche qu’a entreprise le laboratoire Horphag Research, producteur exclusif de cette écorce de pin maritime français, pour démontrer ses pouvoirs thérapeutiques.

Quadruple action

Ces recherches* ont ainsi démontré que le pycnogénol agissait sur quatre niveaux : en tant qu’antioxydant, comme régénérant du collagène et de l’acide hyaluronique, comme anti-inflammatoire naturel et comme stimulant de la circulation sanguine. D’où son action dans la prévention de pathologies aussi diverses que le psoriasis, les troubles cardiovasculaires ou veineux, les douleurs articulaires, le diabète ou la santé respiratoire. Vingt-cinq études ont par ailleurs prouvé son efficacité sur l’insuffisance veineuse et ses troubles tels que le gonflement, les douleurs et même l’œdème variqueux.

Effectuées entre 1999 et 2006, quatorze études affirment que le pygnogénol réduit l’hypertension artérielle, améliore le flux sanguin et le profil lipidique tout en renforçant les parois veineuses.

Son action sur la peau a aussi été validée. On sait grâce à ces études que le pycnogénol améliore l’élasticité de la peau, limite la formation des taches pigmentaires et agit sur l’acné grâce à son action antibactérienne et anti-inflammatoire. Une action également bénéfique pour les asthmatiques ou les patients souffrant d’arthrose. Chez les premiers, le pycnogénol inhibe la libération de l’histamine et réduit les valeurs de leucotriènes, marqueurs de l’asthme, dans le sang. Ces deux facteurs facilitent une meilleure respiration.

Pour les diabétiques, sa consommation réduit le glucose sanguin et diminue les complications du diabète comme la rétinopathie, les ulcères, les crampes et les douleurs musculaires.

Spécialité landaise

Le pycnogénol est issu du pin maritime des Landes. Récupérées après l’élagage de la forêt landaise gérée durablement, les écorces de ces arbres sont triées, nettoyées, purifiées et condensées en un extrait de flavonoïdes rouges (procyanidines et bioflavonoïdes) et d’acides organiques. Cet ingrédient n’a pas reçu le label AB, mais aucun pesticide, OGM ou herbicide n’est utilisé pour sa fabrication, et l’usine de traitement a un faible impact environnemental. 

* Le détail de toutes ces études se trouve sur le site www.pycnogenol.com.

Mode d'emploi

Une à deux gélules par jour

Sous quelle forme ?
Classés comme un complément alimentaire, les extraits de pycnogénol sont commercialisés en gélules (Pycnogénol de Solgar, Natésis ou Biovéa, 50 à 100 mg). Mais ils peuvent aussi être introduits dans des boissons et, en attendant que des fabricants bio s’y intéressent, sont utilisés par les laboratoires des cosmétiques conventionnels Clarins et La Roche Posay.

À quelle dose ?
Vous souhaitez améliorer votre état de santé ? La dose conseillée se situe entre 50 et 100 mg par jour (une à deux gélules selon les marques). Des cures de trois mois sont recommandées, mais il est tout à fait possible de prendre ces compléments au long cours. En cas de pathologies, n’oubliez pas de prendre conseil auprès de votre médecin.

Natesis-Pycnogenol-antioxydant-pin-des-landes-bio-info

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité