Bio-info Toute l'information du Bio

Fatigue, épuisement, coup de barre : le soutien de la médecine chinoise

Fatigue, épuisement, coup de barre : le soutien de la médecine chinoise

En médecine allopathique, on distingue la fatigue physiologique ou normale de la fatigue pathologique, chronique ou de la fibromyalgie, dont les différentes causes résident dans des troubles organiques (pathologie, faiblesse de l'immunité, mauvaise digestion, problèmes neurologiques, cardiovasculaires, métaboliques, prise de médicaments, traumatismes…) ou psychiques (mental, émotionnel).

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), on parle d'épuisement physique dans tous les cas. Un symptôme, plusieurs causes possibles… En effet, le terme n'englobe pas seulement la manifestation la plus apparente mais aussi son origine, qui peut être extrêmement variable: hérédité (constitution faible), surmenage, activité ou inactivité physique ou intellectuelle, sentiments, émotions, alimentation, maladies, grossesse ou drogues. En revanche, la MTC distingue ces trois types de fatigue.

Rate, estomac, foie, reins, quand les organes s'épuisent

La fatigue peut être provoquée par le vide, c'est-à-dire l'épuisement d'un organe. Sa cause principale concerne bien souvent la rate qui, en déséquilibre, entraîne l'estomac dans son sillage. La rate permet de gérer le potentiel énergétique de notre corps. Le foie régularise quant à lui le volume de sang en fonction de l’activité physique. À l’effort, le sang part vers nos muscles et nos tendons et au repos, il revient vers le foie, avec un effet énergétique sur le corps permettant la récupération. Quand le foie fabrique suffisamment de sang, il favorise l’endurance. Dans le cas contraire, il y aura épuisement physique.

Les poumons peuvent aussi être responsables de la fatigue, lors d’une infection respiratoire, comme un rhume, par exemple. La fatigue peut encore s’installer sous forme de lassitude et de tristesse suite à un trouble émotionnel qui perturbe le bon fonctionnement de notre cœur. Les reins, de leurs côtés, sont le siège de la volonté et du système immunitaire et défensif. Un dérèglement organique entraînera forcément un épuisement.

Équilibrer la circulation du Qi

La MTC distingue a contrario une fatigue du type plénitude, qui correspond au surfonctionnement de ces organes. Ainsi, la plénitude du foie déstabilise la bonne circulation et la transformation de notre énergie vitale (le Qi) et de notre sang. Mais la fatigue peut résulter d’une combinaison des deux situations précédentes, à savoir le vide et la plénitude de plusieurs organes en même temps.

Au praticien en médecine chinoise de déterminer, dans un premier temps, le type de fatigue (vide ou plénitude). Dans un deuxième temps, il devra reconnaître s’il existe un vide de sang, la substance énergétique indispensable à la vie, un vide de Qi, la substance essentielle qui constitue l’individu et qui le maintient en activité, ou un vide de yin ou de yang, ces deux pôles devant toujours être équilibrés.

Quatre séances d'acupuncture

En présence d’une plénitude, le praticien devra analyser le facteur pathogène correspondant. Pour finir, il faudra identifier le ou les organes concernés. En fonction du diagnostic énergétique, il pourra aider le patient en travaillant précisément sur différents points d’acupuncture. En règle générale, quatre séances suffisent à ressentir les bienfaits de la MTC, voire à régler le problème, excepté en cas de réelle pathologie.

On peut contribuer à retrouver de l’énergie également grâce à l'acérola, source de vitamine C, la gelée royale, le ginseng, la spiruline, riche en protéines et en fer ou encore grâce à la Rhodiola rosea qui agit contre le stress et la fatigue intellectuelle.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité