Bio-info Toute l'information du Bio

Les arbres, miroirs de notre humanité

Les arbres, miroirs de notre humanité

Voilà près de 30 ans que Patrice Bouchardon vit sa relation privilégiée avec les arbres ! Mais son intérêt remonte à bien plus longtemps : « Déjà tout petit, j’avais l’impression qu’il y avait un mystère dans les arbres, un mystère qui échappait même aux adultes qui m’entouraient, puisqu’ils ne pouvaient pas répondre à mes questions sur cette magie qui semblait émaner des arbres ! ». Et ce mystère le poursuit puisque les aléas de la vie le conduisent, dans les années 1980, à pouvoir s’isoler pendant quatre mois dans une forêt du centre de la France pour, enfin, lever un pan du voile…

De ses premières journées dans cet univers végétal, il ressort avec la constatation criante de la limitation de ses sens, de la façon dont son mental emprisonne ses perceptions visuelles, olfactives, auditives… dans un référentiel teinté de bon ou mauvais et de références à des choses connues. C’est en tentant de s’en libérer qu’il se rend compte que certains arbres le font évoluer dans ses perceptions, dans ses ressentis, dans ses émotions, voire même dans ses pensées construites ! La clé de la communication avec les arbres lui semble évidente : se rendre disponible.

La facilité du bouleau

De cette réceptivité naissante va surgir la perception de la qualité intrinsèque liée à certains arbres, neuf plus précisément ! Pourquoi neuf ? Il n’en sait rien lui même ! Lorsqu’on lui pose la question il répond : « Je ne sais pas trop si c’est moi qui les ai choisis ou si c’est eux qui m’ont choisi » ! Chaque qualité s’exprime bien sûr dans le corps énergétique de l’arbre, mais aussi dans sa morphologie, sa façon de pousser ! Ainsi, la grâce et la fragilité du bouleau évoquent la douceur ! Le bouleau est une des premières espèces à re-coloniser un sol après une catastrophe, naturelle ou non. De la même manière, le bouleau pourra donc nous faire bénéficier de la douceur lorsque nous en avons besoin dans nos vies après des événements éprouvants !

Le développement de sa sensibilité au cours de ces quatre mois amène ainsi Patrice Bouchardon à percevoir de mieux en mieux le « corps énergétique » des arbres, leur aura ! Il lui apparaît évident que si la qualité d’un arbre peut se faire sentir à distance, il est sans doute aussi possible de la transférer sur un support ! Lui vient ainsi l’idée de créer des huiles et des élixirs, qui, lorsqu’ils seront utilisés sur la peau ou par voie interne, permettront de bénéficier des qualités des arbres !

Un concept thérapeutique naît

Patrice Bouchardon utilise ainsi ses huiles dans diverses situations qui, selon lui, nécessitent les qualités qu’il a reconnues dans les neufs arbres choisis. Ainsi, s’il ressent un besoin d’autonomie, il fait appel au noyer ; le hêtre lui apporte la sérénité, le bouleau la douceur. Mais il réalise aussi que ces huiles ne doivent pas être que des remèdes de l’âme et décide de les utiliser en dehors de tout besoin. Petit à petit, il découvre ainsi que l’usage d’une huile ayant une certaine qualité va lui permettre de développer en lui une ressource intimement liée à cette qualité.

À l’instar des élixirs floraux du Dr Bach, ces huiles porteuses de l’énergie des arbres vont révéler et développer des ressources souvent enfouies profondément en nous mais qui nous sont pourtant nécessaires pour affronter la vie. Selon Patrice Bouchardon, toute situation à laquelle nous faisons face, qu’il s’agisse de la simple préparation d’une recette de cuisine ou de la mise en œuvre de projets d’avenir, demande à ces neufs ressources de s’exprimer… Si l’une fait défaut, l’huile ou l’élixir adéquat permettra alors de la faire émerger. Mais en dehors de tout défi, nous pouvons avoir simplement envie d’acquérir, par exemple, plus de confiance en nous ! Dans ce cadre de développement personnel, l’huile du hêtre nous aidera alors, par sa qualité de sérénité, à développer cette confiance.

Redécouvrir la nature c’est se redécouvrir, soi !

 

(Photo : Le Hêtre de Ponthus dans la forêt de Brocéliande.)

 

En savoir plus : «  De l’Énergie des arbres à l’homme », de Patrice Bouchardon, Ed. Le Courrier du Livre, www.bouchardon.com.

 

Concordances

Correspondances entre chaque arbre, sa qualité intrinsèque et la ressource qu'il permet de développer :

Sapin (fluidité) : plus de lâcher prise.
Pin (clarté) : plus de lucidité.
Bouleau (douceur) : plus d''estime de soi.
Églantine (ouverture) : plus d'ouverture à soi-même.
Hêtre (sérénité) : plus de confiance en soi.
Buis (continuité) : devenir plus soi-même.
Genêt (renouveau) : accepter d’être soi.
Aubépine (recentrage) : trouver sa voie.
Noyer (autonomie) : motivation.

 

À lire sur notre site :

Plus forts avec la sève de bouleau

Shopping : Boire à l'érable

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité