Bio-info Toute l'information du Bio

Le secret des centenaires

Le secret des centenaires

Dans la nature, plusieurs organismes, tant végétaux qu’animaux, atteignent facilement un âge avancé. Ainsi, des arbres tels le baobab, le séquoia, l’olivier, ou l’if peuvent atteindre plusieurs milliers d’années. Parmi les animaux, le crocodile, la carpe et les baleines peuvent vivre jusqu’à deux cents ans.

Faits pour vivre cent ans

Les scientifiques ont déduit de ces observations que la durée de vie était égale à environ cinq fois la durée de la croissance, ce qui, pour un être humain dont la durée de croissance est de vingt ans, donne une durée de vie de cent ans ! Nous sommes donc des centenaires en puissance ! Mais qu’est-ce qui nous empêche de vivre si longtemps ?

Le secret des centenaires est au minimum lié à l’un des facteurs ci-dessous favorisant la longévité :

1. Leur mode de vie régulier, le travail physique, une alimentation naturelle pauvre en viande et riche en fruits, légumes, céréales et produits lacto-fermentés, lié à la consommation d’une eau naturelle non traitée chimiquement.

2. Mens sana in corpore sano. C’est actuellement confirmé en médecine* : on remarque que les centenaires ont souvent un bon moral, de l’humour, un esprit positif, qu’ils ne sont pas stressés et qu’ils ont une activité spirituelle.

3. La purification du sang : ne dit-on pas que l’homme a l’âge de ses artères ? Le sang, miroir du corps, de l’âme et donc de notre « sang-té », est selon la tradition médicale européenne, composé des quatre éléments platoniciens : l’air, le feu, l’eau, la terre. De l’interaction de ces éléments dérivent les tempéraments et les « humeurs », ce qu’exprime bien l’expression « être de bonne humeur », c’est-à-dire avoir un équilibre harmonieux entre les divers éléments.

Un déséquilibre dans le sang fait apparaître la maladie, tant sur le plan physique, biochimique qu’émotionnel ou psychique. Ce déséquilibre peut être mesuré selon plusieurs méthodes suivant le niveau d’investigation envisagé.

Bourgeon de cassis

Les remèdes qui agissent sur le sang constituent l’une des clés de la longévité.

On parlera de purifier, de régénérer et de faire circuler le sang, actions propres aux plantes dépuratives dont le bourgeon de cassis et la sève de bouleau constituent des exemples. Par la gemmothérapie, qui intègre la totalité génétique, énergétique et informationnelle de l’arbre, il est possible de détoxifier le sang à l’aide de ce que le Dr Henry appelle les « draineurs vrais ».

Le bourgeon de cassis, « draineur vrai » par excellence, était déjà considéré au XVIIIe siècle comme le contrepoison le plus puissant connu de son époque. Son action dépurative est reconnue actuellement.

Également considérée comme dépurative, la sève de bouleau, véritable eau biologique interfaciale, régénère notre eau intracellulaire par la mise en pratique de la cure de printemps, traditionnellement employée en phytothérapie. Il existe aussi d’autres plantes centenaires, comme le ginseng ou le ginkgo. 

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité