Bio-info Toute l'information du Bio

L’alchémille, un atout féminin

L’alchémille, un atout féminin

On raconte que les alchimistes considéraient la rosée d’alchémille comme un élixir d’énergie cosmique et qu’ils l’utilisaient dans leur quête de la pierre philosophale.

Encore appelée Manteau de Notre Dame (aussi Pied de lion), l’alchémille allie grâce, douceur et courage. Comme un petit manteau de la Mère Divine, elle enveloppe, protège le divin Féminin, rappelle et révèle aux femmes leur pouvoir sacré, leur rôle d’initiatrice.

Les gouttes de rosée brillant au soleil levant sont posées sans aucun attachement à la feuille : elles se déplacent et glissent au moindre mouvement de la plante. S’offrant comme une inspiration à accueillir l’éphémère, à contacter ce détachement nécessaire à l’Amour inconditionnel d’une Mère. Ces petites gouttes, comme autant de loupes, nous invitent aussi à prendre le temps d’observer avec attention, à ne rien laisser passer sans avoir été bien présent… Ainsi aurons-nous plus facile après d’accepter la fugacité. Car on s’accroche souvent aux occasions manquées, à ce que l’on n’a pas vécu avec assez d’intensité…

Propriétés

Cette plante typiquement féminine s’utilise traditionnellement pour soulager les troubles gynécologiques (règles abondantes, syndrome prémenstruel, prise de poids, douleurs, pertes blanches, prévention des fibromes et réduction des hémorragies liées, …). Elle accompagne la femme toute sa vie. Elle veille sur sa fécondité en favorisant la nidation. Elle protège la grossesse des fausses couches, facilite l’accouchement. Elle sera d’un bon secours après pour aider à reconstituer l’appareil utérin et contribuer au rétablissement du cycle de la mère (aussi en cas d’IVG ou de fausse couche). À la préménopause et la ménopause, elle contribue à la venue d’un nouvel équilibre hormonal. S’il n’est pas clairement établi que l’alchémille soit dotée de vertus progestérone mimétiques, ses effets rappellent néanmoins ceux de cette hormone.

Astringente, légèrement stomachique et spasmolytique, on utilise l’alchémille comme traitement d’appoint dans les maladies gastro-intestinales (diarrhées légères, colite chronique, gastrite, entérite, ballonnements,…). Elle est aussi employée pour l’hygiène buccale (bains de bouche) et peut être intéressante en cas de diabète.

L’alchémille est réputée pour ses vertus purifiantes, régénérantes, tonifiantes, astringentes, cicatrisantes et antiseptiques ! De par ses tanins, elle est utile dans les plaies et ulcères cutanés. Elle soulage aussi les jambes lourdes, les chevilles gonflées, les œdèmes, la rétention d’eau et les désagréments provoqués par les hémorroïdes.

Herboristerie pratique

Infusion d’Alchémille (syndrome prémenstruel, diarrhée, compresses,…) : Infuser 1 cc d’alchémille séchée dans 200 ml d’eau pendant 10 minutes. Filtrer. Boire 3-4 tasses/jour (5-10 g/J) du 10ème au 24ème jour du cycle.

Lotion raffermissante et tonifiante : On prescrivait autrefois des décoctions d’alchémille aux femmes pour rendre des rondeurs à leurs seins. Voici ma petite formule… : bouillir 10 minutes 15 g de sommités fleuries séchées d’alchémille, 15 g de serpolet et 5 g de romarin dans ½ L d’eau froide. Laisser refroidir. Filtrer. Mettre en flacon. Conserver 8 jours maximum au réfrigérateur. Appliquer en compresses ou en spray, bien frais !

Eau de beauté : réservez une petite serviette de lin à votre toilette du matin. Levez-vous à l’aurore, faites glisser la serviette au creux des feuilles d’alchémille pour l’imbiber de leur rosée, et débarbouillez-vous le visage et le buste avec cette serviette humide.

 

Fiche botanique
Alchemilla vulgaris L. (Rosaceae)

Parties utilisées

Sommités fleuries.

Habitat

Sols frais – exposition : soleil – mi-ombre.

 

Récolte

Pendant la floraison, de mai à août.

 

Toxicité, précautions d’usage et contre-indications

Sans danger - pas d’effets secondaires toxiques connus.

 

 

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité