Bio-info Toute l'information du Bio

Tournez le dos aux lombalgies

Tournez le dos aux lombalgies

Souvent surnommé le mal du siècle, le mal de dos concerne une part considérable de la population. Une étude publiée en 2014 et portant sur les 18-60 ans révélait ainsi que 67 % d'entre eux avaient souffert de lombalgie au cours de l'année. On sait aussi que 70 à 80 % de la population sera un jour ou l'autre concernée par le mal de dos.

Les reins sont associés dans le mécanisme de cette pathologie, qu’on surnomme d'ailleurs « tour de reins ». La contraction musculaire des reins nécessite un apport d’eau régulier. Or la lombalgie (dans sa forme la plus aiguë, on parle de lumbago) se déclenche souvent sur un muscle « sec », lorsque cet apport d’eau est insuffisant. Le lumbago est un spasme musculaire brutal en réponse à un geste de grande amplitude mal contrôlé.

De nombreux facteurs sont à l’origine des lombalgies. Physiques : le manque de souplesse, l’excès de sport, l’usure articulaire. Lors d’un effort, la transpiration crée un déficit d’eau qui, s’il n’est pas compensé, favorise aussi le lumbago. Organiques : la constipation, le cycle féminin, le surpoids sont à l’origine de douleurs vertébrales par manque de dynamique hydrique. Psychiques : le stress et l’anxiété réduisent la capacité des muscles à se détendre. C’est souvent un mélange de ces trois causes qui déclenche le lumbago.

Les solutions contre la lombalgie

La BioSanté associe quatre médecines douces en complément du traitement ostéopathique de base (toute manipulation vertébrale directe est à éviter en cas de douleur intense, mais les techniques d’étirement musculaire associées à la respiration sont utilisées afin de détendre les muscles).

  La diététique. Une selle régulière quotidienne diminue le risque du lumbago (les intestins n’exercent pas de pression sur les lombaires). Prenez en quantité des légumes cuits à la vapeur (fibres et eau). Tous les aliments provoquant gaz et ballonnements sont à éviter (féculents, sucres rapides et industriels, céréales complètes et crudités). Une hydratation régulière en dehors des repas est nécessaire avec une eau légèrement salée (Salvetat, Vernière).

  Phyto. Les plantes conseillées sont le curcuma, anti-inflammatoire (on l’associe au magnésium qui réduit le spasme musculaire), le cassis, en gemmothérapie (dix gouttes au réveil et au coucher), et l’harpagophytum, incontournable pour son action antalgique.

 Aroma. Les huiles essentielles pures ont une efficacité immédiate en massage. Celui-ci doit être de courte durée (1 à 2 minutes). Le romarin à camphre et le pin sylvestre sont antalgiques.
Le lavandin et le basilic exotique ont une action « décontracturante », tandis que le laurier noble réduit l’inflammation. On mélange au maximum trois de ces huiles, à raison de six à dix gouttes de chaque, trois fois par jour.

Homéo. Là aussi, trois remèdes maximum, à choisir en fonction des symptômes à réduire en priorité. Antalgique : Rhus toxicodendron 9 CH (3 granules cinq fois par jour). Anti-inflammatoire : Bryonia alba (3 granules cinq fois par jour). Décontracturant musculaire : Magnesia phosphorica (3 granules cinq fois par jour). Et relaxant : Arsenicum album (8 granules au réveil et au coucher). C’est l’ensemble de ces remèdes qui fait l’efficacité.

 

SOS lumbago

Les bons réflexes quand on est coincé

1. Trouvez une position confortable, vous êtes coincé, inutile de bouger dans tous les sens.

2. Respirez tranquillement, par le ventre.

3. Ne prenez pas froid. Si vous sentez le froid vous envahir, couvrez-vous.

4. Pas de bain ou de douche très chauds prolongés. En effet, le soulagement musculaire sera immédiat mais, en refroidissant, le muscle se recontractera encore plus.

5. Prenez de l’homéopathie, si vous en avez à portée de main : cinq granules toutes les heures, puis espacez.

6. Faites-vous masser avec une ou plusieurs des huiles essentielles recommandées, le massage doit être doux et court. Vous pouvez également tester le baume des Titans rouges, très bon décontractant chauffant, permettant de diminuer la douleur et détendre les masses musculaires.

7. Si ce n’est pas votre premier lumbago, n’attendez pas d’être complètement bloqué pour consulter un thérapeute.


 


Patrick Hoor est ostéopathe énergéticien DO. Il met avant les bienfaits des médecines non conventionnelles à travers le concept de BioSanté des cinq saisons, qu’il transmet par ses formations et dans un livre éponyme. Il a également animé de nombreuses émissions sur Radio Medecine Douce. Infos : www.biosanteconcept.frwww.biosanteaufeminin.fr.



Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité