Bio-info Toute l'information du Bio

Propolis : 3 couleurs aux effets protecteurs

Propolis : 3 couleurs aux effets protecteurs

Faut-il encore la présenter ? La propolis est une substance résineuse recueillie sur les bourgeons et les écorces par des abeilles butineuses. Elles s’en servent comme ciment pour protéger la ruche, et comme antiseptique pour la garder saine. Les médecines naturelles l’utilisent comme un antibiotique. Déjà considérée scientifiquement comme anti-inflammatoire, antibactérienne, antivirale, hépatoprotectrice et anticancéreuse, la propolis se voit aujourd’hui reconnaître des vertus nutri-cosmétiques.

Panacée ?

À la lecture de ces études qui lui accordent de nombreuses et diverses vertus, la propolis a des airs de panacée : efficace contre les bactéries, les virus, et même contre le cancer, ce produit de la ruche ressemble à un remède contre tous les maux. En réalité, ce n’est pas si simple : les avancées scientifiques tendent à montrer que les pouvoirs thérapeutiques de la propolis dépendent de son chémotype.

Le principe est le même que pour les huiles essentielles : l’origine botanique précise de la plante détermine le champ d’action. La propolis n’est en réalité pas la même selon la plante qui est butinée par les abeilles qui la produisent, et a donc des propriétés thérapeutiques spécifiques. Il en existe trois principales, classées selon la couleur : brune, rouge et verte.

Les trois couleurs

La propolis la plus courante est la brune : elle est butinée sur les peupliers, et donc disponible partout en Europe.

• Propriétés : antibactérienne - Antifongique.

• Indications : déséquilibre digestif - Infection bactérienne.

• Mention particulière : rééquilibrage des flores.

La rouge est récoltée par les abeilles sur les palétuviers dans les mangroves, ces forêts tropicales luxuriantes. La plus pure se récolte dans les écosystèmes protégés, notamment à Cuba qui, pour faire face à l’embargo sur les médicaments, a développé une expertise particulière pour les alternatives thérapeutiques naturelles.

• Propriétés  : antivirale - anti-inflammatoire - stimulante immunitaire.

• Indications : infection virale - gêne vasculaire.

• Mention particulière : détoxification.

La propolis verte ne se trouve qu’au Brésil, dans l’État du Paraná. Elle est butinée sur le romarin des champs (Baccharis dracunculifolia), dans des zones hors d’atteinte des pesticides ou autres antiparasitaires. Elle est donc extrêmement pure.

• Propriétés : antioxydante - anticancéreuse - stimulante immunitaire.

• Indications : organisme affaibli - peau exposée aux UV et polluants.

• Mention particulière : soutien durant un traitement lourd.

La propolis, réellement anticancéreuse

Toutes les propolis sont étudiées aujourd’hui pour leur capacité à renforcer l’action des chimiothérapies. Elles permettraient non seulement de réduire le nombre et le volume des métastases, mais aussi de réduire l’un des effets secondaires les plus dangereux du traitement : la baisse vertigineuse des globules blancs et rouges dans le sang. La prise de propolis durant la chimiothérapie ne va pas jusqu’à stopper ce phénomène, mais le réduit déjà de moitié.

En complément d’une chimiothérapie, la propolis verte semble la plus prometteuse : elle est la seule à contenir une haute teneur en  artepilin C, une molécule hyperactive qui agit sur tous les fronts pour ralentir et empêcher le développement de la maladie. Elle contribuerait en effet à empêcher l’irrigation sanguine et la division de la cellule cancéreuse, et donc sa survie et sa prolifération.

La propolis verte, active sur la peau

Les experts scientifiques s’intéressent également à la propolis verte pour ses propriétés antioxydantes très actives sur la peau. Plus concentrée en polyphénols que la propolis brune, la propolis verte s’avérerait très puissante pour protéger l’épiderme des toxines provenant des UV et de l’environnement2. Elle serait donc une partenaire naturelle efficace pour ralentir le vieillissement cutané.

1 Orsolic N. et al., Nutrition and cancer, 2003 ; Suzuki et al., Cancer Biotherapy & Radiopharmaceuticals, Radiopharma, 2002.

2 Yris Maria Fonseca et al., Evaluation of the Potential of Brazilian Propolis against UV-Induced Oxidative Stress, Hindawi Publishing Corporation, Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, 2011

 

À lire sur notre site :

La propolis rouge prépare sa révolution contre nos maladies



Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité