Le yoga Bikram, bien… au chaud

PUBLIÉ LE 05 septembre 2012
 

Un enchaînement de vingt-six positions de hatha yoga ou asanas et deux respirations (pranayama) en 90 minutes, dans une salle chauffée à 40 °C, à un taux d’humidité de 40 %… Tel est le yoga Bikram, ou yoga chaud. Détente et renforcement sont au rendez-vous. Corps et esprit…

 

Créateur du yoga Bikram, Bikram Choudhury a 4 ans quand il commence à pratiquer le hatha yoga en Inde… À peine adolescent, il devient champion de yoga lors d’une compétition nationale, ce qui lui vaut le surnom de Yogi Raj (roi des yogis). À 20 ans, il se blesse gravement au genou en soulevant des poids et les médecins lui prédisent qu’il ne pourra plus marcher… Il travaille alors avec son maître de yoga, Bishnu Gosh, et, contre toute attente, guérit en six mois. « Par la suite, il crée sa série de vingt-six positions, où rien n’est laissé au hasard. En association avec des médecins de l’université de Tokyo, il va prouver les bienfaits du yoga sur le corps et ses maux, puis décide d’occidentaliser la pratique du yoga », explique-t-on au centre Bikram Yoga de Liège.

La coqueluche des  stars

En 1973, Bikram Choudhury arrive donc aux États-Unis et fonde le Bikram’s College of India à Beverly Hills, en Californie. Très vite, son enseignement, synthèse subtile entre discipline indienne et approche occidentale, devient populaire, tant auprès du grand public que d’innombrables célébrités et athlètes. De Madonna à Lady Gaga en passant par Kim Clijsters, George Clooney, Jennifer Aniston et David Beckham, les stars ne jurent que par ça ! Devant ce succès, Bikram décide de former personnellement des enseignants certifiés.

À ce jour, ils sont plus de 5 000, disséminés à travers le monde. Si cette forme de yoga est en vogue depuis bien des années aux États-Unis, son essor est assez récent en Europe. En France, on peut ainsi pratiquer à Paris, Vannes, Marseille et Nice.

Chaud devant !

Une séance de 90 minutes de yoga Bikram est un vrai défi… mais le bien-être ressenti à la fin en vaut la peine ! Un conseil : on s’hydrate bien avant de venir (après aussi)… et on mange léger. Au départ, la chaleur élevée de la salle, avec un taux d’humidité d’environ 40 %, peut décourager, mais chi va piano, va sano : même si l’enchaînement est rythmé et intense, de petites pauses peuvent se révéler nécessaires, en fonction de chacun. Au fil de la pratique, on s’habitue à la chaleur. D’autant mieux que l’on se rend compte à quel point elle aide à progresser !

Contrairement aux idées reçues, il ne s’agit donc pas d’être souple pour faire du yoga ; on devient plus souple grâce au yoga. Et la chaleur, ici, favorise les étirements en profondeur, tout en protégeant les muscles d’un risque de blessure. Le yoga Bikram est donc adapté à tous *. « Il n’est jamais trop tard, ce n’est jamais trop mal, vous n’êtes jamais trop malade pour recommencer à zéro, pour naître de nouveau », explique d’ailleurs Bikram Chou­dhu­ry.

Outre l’aspect étirement, la chaleur aide, entre autres, à l’élimination des toxines, via la transpiration, et contribue à un entraînement cardiovasculaire.

Sur le tapis

En pratique, le yoga Bikram ne diffère pas fondamentalement du hatha yoga dont Bikram s’est inspiré, mais se pratique donc dans une salle chauffée et focalise sur l’enchaînement de vingt-six positions et de deux respirations (pratiqué deux fois en 90 minutes) ; chaque pose préparant à la suivante. Chaque cours suit invariablement la même série de postures, pensée dans les moindres détails (respiration profonde debout ; demi-lune ; mains vers les pieds…).

Le but de chaque posture est d’apporter du sang oxygéné dans toutes les parties du corps, d’étirer et de renforcer les muscles, et ligaments. Chaque asana, ou position, apporte quelque chose de spécifique au corps, mais toutes fonctionnent ensemble, de manière synergique. « Le corps dans son ensemble est ainsi stimulé, permettant de retrouver la pleine capacité de tous vos systèmes : immunitaire, digestif, nerveux, respiratoire, hormonal, cardiovasculaire », précise-t-on au centre Bikram Yoga de Liège, en Belgique.

Le yoga Bikram améliore la posture, l’endurance, la concentration… Il tonifie les muscles et la silhouette, soulage les maux de dos. Il peut aussi aider, dans une certaine mesure, à perdre du poids. Mais, c’est surtout le stress qui fait la tête ! Durablement. 

 

En savoir plus :

• Infos, cours en France, en Belgique et au Canada : www.yogabikram.org
www.bikramfrance.com

* En cas de doutes (troubles cardiaques et autres problèmes de santé), mieux vaut consulter un médecin avant de commencer les cours de yoga Bikram.

 


Carine Anselme