Jus : les 10 erreurs à éviter

PUBLIÉ LE 04 avril 2016
 

JUS. Thierry Casasnovas prodigue des conseils de santé via son site Regenere.org et des centaines de vidéos sur Youtube. Dans l'une des dernières, publiée le 25 mars 2016, il explique les dix erreurs à éviter lorsqu'on découvre la pratique des jus de légumes. On résume pour vous.

1. Faire toujours les mêmes jus. On perd ainsi l'occasion de varier les plaisirs et les sources de nutriments. La solution : aller à l’aventure, tenter. 

2. Boire trop vite. Boire trop de jus d'un seul coup dilue les sucs gastriques et génère de la frilosité. La solution : prendre son temps, espacer les verres, « mâcher » les gorgées. 

 3. Trop de fruits. Les fruits contiennent peu de fibres insolubles, il y a donc moins d’intérêt à les utiliser en jus. Surtout, ils apportent trop de sucres qui, s’ils ne sont pas accompagnés de leurs fibres, créent des pics glycémiques et une surcharge sur le pancréas. La solution : 30% de fruits maximum dans un jus.

4. Que des légumes vert foncé. Blette, épinard, chou… contiennent beaucoup d’oxalates. La solution : varier les couleurs ; diluer les jus verts avec laitue, scarolle, mâche, céleri branche, concombre…

5. Boire trop de jus. Le corps étant fait pour absorber les minéraux sur un temps donné, au-delà d’un certain seuil, on n’absorbe plus rien. Boire des litres de jus va diluer les fluides du corps comme lorsqu'on boit trop d’eau et ce sont les reins qui travaillent. La solution : 50, 75 centilitres de jus est une dose raisonnable. 

6. Croire qu’on peut remplacer les jus par des jus du commerce. Frais, lactofermentés, dilués ou non, tous les jus du commerce sont conservés à température ambiante, dans des bouteilles fermées. Ils sont donc stériles. La solution : utiiser son extracteur ou manger des fruits frais.

7. Utiliser des légumes de mauvaise qualité. La solution : moins de jus mais avec des légumes de qualité. Un, deux ou trois ingrédients maximum, en petites quantités, à deux moments de la journée, c’est bien.

8. Se prendre la tête avec des recettes. Le meilleur guide, c'est votre goût sur le moment. Il correspond à vos besoins. La solution : dans l’idéal, il faudrait partir en quête de légumes frais tous les matins. Sinon, on y va doucement : on commence par faire des jus d’un seul légume, puis on essaye avec d’autres.

9. Ne pas voir un extracteur adapté à ses besoins (point abordé à 22 minutes de la vidéo). Un vertical, ça se bloque, surtout avec les légumes feuilles (pour le Crudijus de Kuving's, que nous avons testé à la rédaction pendant plus de six mois, aucun blocage n'a jamais été constaté avec les légumes feuilles). Thierry Casanovas recommande les horizontaux, le modèle Angel étant le must (50 à 60% de jus en plus et de qualité grâce à la vis). Lire notre article : Choisir son extracteur de jus.

10. Ne pas nettoyer l’extracteur tout de suite. Les résidus qui auront séché empêcheront la bonne extraction des prochains jus. La solution : si on manque de temps, on enlève les éléments de l'appareil et on les met à tremper dans une bassine entre deux utilisations.

I. P.

1 commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant pour publier un commentaire !
Guillaume
01 oct. , 2016, 19:38
Signalez un abus

Merci pour les conseils. En parlant d'extracteur de jus, quel serait le plus avantageux en terme de qualité du jus sans perdre les vitamines et les autres éléments essentiels qu'il renferme, lors de son traitement? extracteur manuel, vapeur, electrique...

Répondre

Retour en haut