Désinfecter sans eau de Javel

PUBLIÉ LE 08 novembre 2013
 

L’hypochlorite de sodium, vous connaissez ? C’est le nom chimique d’un agent assainissant très répandu dans nos maisons, l’eau de Javel, dont la molécule active principale est à base de chlore. Une molécule qu’on retrouve dans de nombreux produits d’entretien domestiques alors même que les scientifiques s’accordent aujourd’hui à reconnaître la nocivité des produits chlorés. Explications et alternatives zéro danger.

 

L'eau de Javel est encore trop souvent utilisée pour blanchir, nettoyer ou désinfecter. Oui, trop. Voici pourquoi.

Les produits chlorés sont dangereux pour la santé.

Une exposition ponctuelle aux produits chlorés peut occasionner de légères brûlures ou des irritations de la peau et des muqueuses oculaires et respiratoires. Un contact répété avec cette substance corrosive à concentration élevée peut aller jusqu’à provoquer une baisse de la pression d’oxygène dans le sang, une toux qui peut subsister plusieurs années, voire des troubles neurologiques beaucoup plus graves (somnolence, ébriété, céphalée, vertiges…), des atteintes hépatiques, rénales ou des cancers.

Le chlore – tout comme le fluor, le brome et l’iode – appartient à la catégorie des halogènes. Tous les éléments de cette catégorie chimique peuvent bloquer le fonctionnement de la glande thyroïde en cas de déficit en iode, car leur poids atomique est inférieur à celui de l’iode dont ils prennent facilement la place. L’axe cortico-hypothalamo-hypophyso-surrénalien, qui régit l’ensemble des fonctions vitales de notre corps, est alors mis à mal et complètement déséquilibré.

Les produits chlorés désodorisés ne sont pas moins nocifs.

L’absence d’odeur des produits ne leur ôte pas leur nocivité. Le manque d’odeur est d’ailleurs beaucoup plus insidieux, car on en respire les émanations sans même s’en rendre compte.

Le mélange d’eau de Javel et d’autres produits est encore plus nocif.

Par exemple au contact d’anticalcaire (vinaigre), de certains détergents, détartrants, nettoyants pour sanitaires ou de l’urine, l’eau de Javel dégage de nouvelles substances toxiques.

L’eau de Javel désactive la plupart des micro-organismes et désinfecte, mais…

L’eau de Javel est un biocide très puissant non sélectif, mais il est beaucoup trop puissant pour un usage quotidien dans la maison. L’eau de Javel tue toute forme de vie et détruit toutes bactéries, virus, champignons et algues. Il est vrai que la tendance actuelle est à la désinfection à outrance, qu’il s’agisse des surfaces d’habitation, de travail ou des mains de nos enfants. Or une asepsie massive et excessive perturbe l’équilibre bactérien naturel. La vie n’est possible qu’en présence de bactéries. S’il en existe des toxiques, la plupart d’entre elles sont inoffensives, voire utiles à notre corps (flore intestinale), à nos maisons et à notre environnement (humus et couche nourricière du sol). L’usage régulier de produits tels que le Dettol ou l’eau de Javel favorise la résistance bactérienne et conduit à l’affaiblissement de l’immunité naturelle à long terme.

Astuce

Le top 4 des produits naturels antibactériens

Produit leader pour remplacer l’eau de Javel, le vinaigre blanc est à la fois nettoyant, désodorisant, désinfectant, détartrant et assouplissant. Obtenu à partir de sucre de betterave ou de maïs préalablement transformé en alcool (à près de 95 %), il est ensuite transformé en acide acétique par un processus de fermentation accéléré. Totalement écologique, il est rapidement et entièrement biodégradable. Il rend sa transparence au verre souillé et le brillant au métal. Il ravive les couleurs passées des textiles, les adoucit ou encore désinfecte la cage ou le bac à litière des animaux de compagnie. L’action antibactérienne du vinaigre blanc est suffisante pour assainir les toilettes à condition d’y faire un nettoyage régulier en y diluant des huiles essentielles (eucalyptus, citron, lavande, tea tree…). Pour les sols, les produits à base d’huile végétale comme le savon à l’huile de lin, le savon noir ou le savon de Marseille sont tous antibactériens et dégagent souvent un parfum naturel de fraîcheur. Pour adoucir le linge, le blanchir et enlever les taches sans utiliser d’eau de Javel, le bicarbonate de soude est très efficace. Enfin, le citron a aussi sa place parmi les meilleurs antiseptique et antibactérien.

 

L’eau de Javel ne nettoie ni ne détartre.

L’eau de Javel ne nettoie pas, pas plus qu’elle ne détartre. Cet agent blanchissant toxique ne donne qu’une impression de propreté. En présence de tartre par exemple, les bactéries sont toujours présentes.

L’eau de Javel désodorise.

Elle possède des propriétés effectivement désodorisantes, mais, outre que ses émanations sont toxiques, avouons qu’en matière d’effluves, il y a plus agréable.

On peut en utiliser sans le savoir.

La mode indéniable des produits dits 2-en-1 affecte aussi les détergents ménagers. Les industriels ne se privent pas d’ajouter ce produit chloré désinfectant et bon marché pour renforcer le pouvoir de nombreux détergents.

L’eau de Javel n’est pas du tout écologique.

L’hypochlorite de sodium est brûlant, corrosif, instable, très volatile et donc très préjudiciable à notre environnement. Il n’est pas biodégradable. De plus, il tue les bactéries responsables des phénomènes de biodégradation. Rejeté dans la nature, le chlore, couplé aux matières organiques du sol, de l’eau et de l’air, génère des composés organochlorés toxiques pour la faune. Des résidus cancérogènes et mutagènes s’accumulent tout au long de la chaîne alimentaire. 

Multi-usages

Désinfectant écologique

Diluez 50 ml de bicarbonate de soude dans 250 ml de vinaigre blanc en le fouettant dans un saladier jusqu’à dissolution parfaite, ajoutez le jus de 1 ou 2 citrons (filtrez le jus si vous voulez utiliser le mélange en vaporisation). Afin d’augmenter le pouvoir désinfectant en hiver, ajoutez à ce mélange quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree, de romarin ou de pin. Pour mieux désodoriser, vous pouvez auusi y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de citron, d’orange ou de lavande selon vos goûts.

Carol Panne, naturopathe Spécialiste en alimentation naturelle

1 commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant pour publier un commentaire !
I haven’t any word to appreciate this post.....Rea
16 sept. , 2017, 15:54
Signalez un abus

I haven’t any word to appreciate this post.....Really i am impressed from this post....the person who create this post it was a great human..thanks for shared this with us.
192.168.l.l


Répondre

Retour en haut