Bio-info Toute l'information du Bio

Le vin en amphores n’est pas enterré

Le vin en amphores n’est pas enterré

Jusqu’à la fin de l’Antiquité, le vin était vinifié et transporté dans des vaisseaux de terre cuite appelés dolia et amphorae dans la Rome antique. Si les amphores n’ont plus d’intérêt pour le transport du vin, les dolia, de grande taille, reviennent à la mode chez certains vignerons, souvent en bio, qui y recherchent une alternative à la barrique de chêne ou à la cuve.

Neutre pour l'arôme

Les jarres de terre cuite, cassantes, ont en effet été remplacées successivement par la barrique de bois puis par ces cuves en béton ou inox. La terre cuite possède pourtant des avantages pour le vinificateur. À l’instar de la barrique, elle est poreuse à l’air, ce qui permet aux vins de gagner en rondeur et de perdre leur agressivité en bouche. En revanche, contrairement au bois, elle est neutre du point de vue aromatique. Les vignerons soucieux d’exprimer toute la finesse du fruit de leur raisin commencent à intégrer quelques jarres dans leurs chais, pour tout ou partie de leurs cuvées.

Si tous les styles de vins peuvent être élaborés en amphore (rouge, rosé, blanc…), le vin orange commence à gagner en notoriété. Pour obtenir un vin rosé, on vinifie des raisins noirs comme pour faire un vin blanc ; pour obtenir un vin orange, c’est le contraire, on vinifie des raisins blancs comme pour élaborer un vin rouge. Les baies vont macérer dans les jarres, de quelques jours à quelques mois. Ce procédé va extraire la couleur et les tanins de la peau des raisins et renforcer la structure, la richesse et la couleur des vins, qui prendront ainsi une jolie teinte orangée.

 

Domaine Viret, La Coudée d’Or, 2013
Côtes-du-rhône villages, Saint-Maurice

« Bienvenue en terre de cosmoculture », proclame le site internet du domaine Viret, un domaine bio situé dans la Drôme provençale. La Cosmoculture ? Balises cosmiques, menhirs, mémoire de l’eau… Autant de principes qui viennent s’ajouter à des techniques de viticultures et de vinification bio plus traditionnelles, ainsi qu’à l’utilisation d’amphores de vinification comme pour la cuvée La Coudée d’Or. Ce vin possède une robe jaune pâle et légèrement trouble, car il n’est pas filtré avant mise en bouteille. À l’ouverture, il vaut mieux le laisser respirer quelques dizaines de minutes afin de laisser le côté fruité du nez s’exprimer. Il est assez chaleureux, en raison de l’alcool, et très fruité, rappelant l’aspect variétal du viognier, cépage blanc, sur les fruits jaunes (pêche, abricot…). Mais c’est en bouche qu’il est le plus intéressant : il se révèle sur la souplesse, avec une suavité onctueuse rappelant les nectars de fruits et une saveur presque sucrée. Il procure une sensation de longueur assez persistante, ce qui en fait un vin parfait pour l’été, à l’apéritif, servi frais.

Où le trouver : au domaine, www.domaine-viret.com,

et chez les cavistes spécialisés (prix : moins de 20 euros).

 

Clos du Tue-Bœuf, Qvevri, La Caillère, 2012
Cheverny, Vallée de la Loire

Le Clos du Tue-Bœuf, domaine aux mains des frères Jean-Marie et Thierry Puzelat, se situe sur un terroir de craies à un jet de pierre au sud de Blois, dans la Loire. Le domaine est en bio depuis le milieu des années 1990 et les vinifications sont faites sans intrant œnologique, à part le soufre. Les vins sont la plupart du temps non filtrés, à l’instar de la cuvée Qvevri de leur Cheverny La Caillère, vinifié en amphore. Élaboré à partir de pinot noir dominant, le vin possède une jolie couleur rubis clair, avec un peu de turbidité. Le nez est très parfumé, aérien et gourmand, avec des notes de fruits rouges acidulés rappelant le coulis de groseilles et de cerises, ainsi qu’une petite touche évoquant le jus de raisin frais. En bouche, on peut être surpris, car le toucher au palais est certes léger, mais légèrement séchant, avec des tanins juteux et fermes, évoquant la sensation d’une peau de fruit. C’est un vin tout en finesse, à servir légèrement frais (14-16 °C) en accompagnement de plats à base de tomates et de viande hachée, par exemple. 

Où le trouver : au domaine, www.puzelat.com,

et chez les cavistes spécialisés (prix : moins de 20 euros).

 

Le blog de l'auteur : www.wineandthecity.fr

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité