Bio-info Toute l'information du Bio

Cochon bio de Borre

Cochon bio de Borre

La ferme du Beau Pays se trouve à Borre, un village situé à quelques kilomètres d’Hazebrouck (Nord), traversé de part en part par la route nationale en direction de Lille. À notre arrivée, des clients sont en train de charger leur voiture : jambon, côtes et rôtis plein les bras. Dans le magasin, Grégory Delassus sert, écoute, conseille. À quelques encablures de là, ses porcs s’ébattent en plein air, gambadent et se nourrissent en totale liberté.

Installés depuis cinq générations

Rien ne prédestinait ce sympathique éleveur d’à peine 40 ans, fils et petit-fils d’agriculteurs, à se lancer dans le bio. « Ma famille est installée ici depuis cinq générations. J’ai repris l’exploitation il y a dix ans », raconte celui qui dispose aujourd’hui de vingt-cinq hectares passés en bio. « Mes parents étaient des agriculteurs classiques, mais je voulais que mon métier corresponde à mes valeurs environnementales et sociales. » Problème : à ce moment-là, alors âgé de 20 ans, il n’avait jamais vu de ferme bio. « Pour moi, le bio c’était les chèvres dans le Larzac. J’avais les gros clichés… » 

En 1997, il profite donc d’une formation organisée par le Gabnor pour découvrir l’élevage de porcs bio. « J’ai visité quatre fermes en Bretagne. » Le déclic.

Une longue phase de conversion

L’agriculteur convertit ses terres, obtient un certificat de spécialisation bio, travaille trois ans au Gabnor puis, parallèlement, démarre son élevage. Le reste suit : une quinzaine d’hectares consacrés aux céréales qui nourrissent les bêtes, des parcours pour les cochons, une culture d’endive… Celle-ci sert à nourrir les clients via un autre producteur bio de la région, mais aussi ses vaches, friandes des racines ainsi recyclées.

Car les porcs de la ferme du Beau Pays partagent leur terrain de jeux à ciel ouvert avec des bovins de la race écossaise Highland, reconnaissables à leurs cornes imposantes et à leur toison généreuse. « À la belle saison, ils partent entretenir des zones naturelles en écopâturage », explique l’agriculteur, expert en rotation des cultures (maïs, épeautre, triticale, féverole…) et fier de la bonne santé de ses animaux. Le secret pour les porcs ? « De l’espace, du plein air, des parcs en bon état, de la paille, de la bonne nourriture. » Et un bon sevrage : « On ne sépare pas le petit de la mère trop tôt. Ici, la moyenne est à deux mois et demi contre trois semaines en agriculture traditionnelle. »

ferme-beau-pays-nord-cochon-bio-borre-bio-info  

Transformation à la ferme

Retour au point de vente. Les clients sont toujours là. « Ils ne viennent pas ici par hasard », sourit Grégory Delassus, dont le réseau d’habitués s’étend jusqu’à Boulogne, Dunkerque et même la Belgique. Fort de ce succès, l’agriculteur a ouvert un point de vente aux Halles de Wazemmes, à Lille, en août 2011.

« Les gens s’habituent à ce qu’il y ait un large choix de produits. Ils sont attachés à la ferme. On nourrit des familles, on tient beaucoup à ce lien direct. » Aujourd’hui, cinq personnes participent au fonctionnement de l’exploitation, qui possède son propre laboratoire de découpe.

Dans le panier des Amapiens

La ferme est également partenaire de l’Association pour le maintien de l’agriculture paysanne (AMAP) du Beau Pays. Un engagement réciproque entre les 140 familles adhérentes (qui s’engagent à acheter un nombre défini de paniers dans l’année) et l’agriculteur (qui propose des produits de qualité au juste prix). « On s’engage à fournir un colis de viande par mois ou tous les deux mois, détaille Grégory Delassus. Les amapiens viennent préparer les colis. On organise pour eux des barbecues et des visites guidées à la ferme. »

Et pour tous, une journée portes ouvertes de la bio est organisée le dernier dimanche de septembre. Un bon moyen pour maintenir ce lien auquel il tient tant. 

(Photos © Mélanie Hochart.)

 

Vente directe 

• À la ferme du Beau Pays, 360 rue Cayonque, 59190 Borre, tél. 03 28 41 89 08, fermedubeaupays@orange.fr, www.fermedubeaupays.fr

• Au magasin de Borre, ouvert le vendredi de 14 à 19 heures et le samedi de 9 à 13 heures (il est préférable de réserver par tél. ou par mail).

• À Lille, au magasin des Halles de Wazemmes, place de la Nouvelle-Aventure, ouvert mardi, mercredi et jeudi de 9 à 13 heures, vendredi et samedi de 9 à 19 heures et dimanche de 8 à 14 heures, tél. 03 20 55 90 25.

• On trouve également la viande de Grégory Delassus au magasin bio Vert’ Tige, à Wavrin, et au Café de la fontaine, un authentique estaminet flamand situé à Verlinghem.

 

La petite phrase qu'on aime : « Mes porcs sont destinés à être mangés mais au moins je peux les regarder dans les yeux : ils auront eu une belle vie. » Grégory Delassus

 

À lire sur notre site :

En Vendée, Bioporc rend au cochon son caractère  

Dans le Nord, une boucherie qui aime le goût

À Alès, l'abattoir abattu

Halal et bio : incompatibles ?

Édito : À langue appauvrie, palais trompé

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité