Bio-info Toute l'information du Bio

De plus en plus performants les vitrages

De plus en plus performants les vitrages

Dici à 2020, les pays de l’Union doivent réduire leur consommation énergétique et leurs émissions de CO² de 20 %. Dans cette course contre la montre, les vitrages ont plus que jamais leur mot à dire. De très grands progrès ont déjà été accomplis : le pouvoir isolant des vitrages actuels est près de cinq fois supérieur à celui du simple vitrage ! Le coefficient U d’isolation* du verre est ainsi passé de 5,6 à 2,8 avec la première génération de double vitrage, et à 1,1 avec le standard actuel « superisolant ». À titre indicatif, un mur de brique et son enduit intérieur possèdent une valeur U de 3 environ. Un double vitrage pour l’habitat résidentiel affichant une valeur de 0,8 est d’ores et déjà aussi disponible. Il affiche des performances proches d’un triple vitrage, mais sans ses inconvénients (châssis plus épais, réduction de la transmission lumineuse). Mais certains fabricants travaillent à la conception de vitrages encore plus performants. Objectif : un pouvoir isolant de 0,4, équivalent à celui d’un mur bien isolé. Des vitrages sélectifs sont aussi disponibles depuis peu pour les immeubles de bureau, qui coûtent souvent plus chers à refroidir qu’à chauffer. Ils laissent passer la lumière tout en réfléchissant un maximum de chaleur. Tout bénéfice pour la planète.  

* Le coefficient U est mesuré W/(m2.K). Plus il est faible, plus le matériau est isolant.


Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité