Bio-info Toute l'information du Bio

Eau de mer : c'est avec Quinton qu'on trinque

Eau de mer : c'est avec Quinton qu'on trinque

Si les bienfaits de l’eau de mer sont largement avérés, toutes les eaux de mer proposées sous forme de compléments alimentaires buvables ne se valent pas. La mention « Méthode Quinton » sur les produits n’assure pas que les principes définis par René Quinton sont respectés. Les Laboratoires Quinton, installés en Espagne, à Alicante (photos), apportent la garantie de respecter la méthode originale de René Quinton selon un processus breveté. La marque est la digne et fidèle héritière de la Thérapie marine telle que l’a énoncée le biologiste au début du siècle dernier.

Extraction. L’eau de mer est extraite entre 20 et 30 mètres de profondeur dans le Golfe de Gascogne, une zone bien spécifique (vortex planctonique) de l’Océan, protégée par les lois maritimes internationales, où les niveaux de plancton garantissent la capacité maximale d'absorption des minéraux. « L'avantage des points de Quinton, c'est que ce sont des "points canaux d'énergie", qui réunissent les conditions idéales, reconnaît le professeur Trino Soriano : grâce aux courants, à l'éloignement des sources de toxicité industrielle, la mer est dépolluée, avec tous ses atomes vivants, en mouvement, ainsi c'est idéal, parfait.»

Filtration. L’eau de mer est microfiltrée à froid à 0,22 micron (chaque pore est 5000 fois inférieur à 1 mm). C’est le seul processus qui conserve les propriétés nutritionnelles de l’eau de mer et garantisse la sécurité du consommateur, sans stérilisation. En aucun cas les Laboratoires Quinton ne chauffent l'eau de mer. Chauffer l’eau détruit les éléments organiques (enzymes, vitamines) qu’elle contient naturellement, et entraîne la formation de radicaux hydroxyle, lesquels sont responsables de la déshydratation de l’organisme (soit le contraire de l’effet recherché).

Normes de qualité. L’eau de mer Quinton passe les contrôles de qualité les plus exigeants : ISO 9001, ISO14001. Elle est conforme aux GMP, les bonnes pratiques de fabrication, selon la norme FDA concernant les compléments alimentaires. Les techniques de filtration sont conformes à la Pharmacopée européenne pour la préparation ultérieure en salles blanches de classe A pour les éléments thermolabiles, selon le protocole original de René Quinton. Enfin, les Laboratoires Quinton bénéficient du statut de laboratoire pharmaceutique et d'installations modernes que nos confrères d'Alternative Santé ont pu visiter (« Laboratoires Quinton, la nouvelle vague d'une thérapie marine », in N°37, juillet-août 2016).

L'eau de mer Quinton ne fait l'objet d'aucun de ces processus : irradiation, stérilisation par tyndallisation, « flash pasteurisation » ou pasteurisation, « débactérisation thermocontrôlée », UHT…

Elle est proposée en deux concentrations : isotoniques et hypertoniques. Dans le premier cas, l'eau de mer est diluée avec de l'eau de source afin d'être ramenée à l'isotonie , c'est-à-dire à une concentration physiologique en sel - correspondant à celle de nos liquides internes (9 g par litre). Dans le second il s'agit d'eau de mer à l'état pur, non diluée (33 g de sel par litre). À noter : comme l'a montré le prix Nobel Linus Pauling, le lien atomique du sodium marin n'est pas le même que celui du sel de table.

 

Quinton Isotonic, boîte de 30 ampoules buvables de 10 ml, 24,40 € ; spray Hygiène nasale journalière, 150 ml, 11,30 € ; spray Hygiène nasale Pédiatric, 100 ml, 11,20 €.

Quinton Hypertonic, boîte de 30 ampoules buvables de 10 ml, 24,40 €; spray Hygiène nasale Action plus, 150 ml, 11,30 €. 


 

À lire sur notre site :

La thérapie marine de René Quinton à aujourd'hui

Shopping : Reminéralisation active

L'eau de mer, un puissant remède

 

Info et points de Vente Plasma marin isotonique :

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité