Bio-info Toute l'information du Bio

Jardiner sans jardin

Jardiner sans jardin

Partout dans le monde, des salades, des fraises, des pommes de terre et des tomates colonisent les cours, les terrasses, les toits, les balcons, les escaliers, les fenêtres ou les murs. Selon la FAO, les potagers de ville nourrissent déjà le quart de la population urbaine mondiale et sont amenés à se développer. Ils permettent en effet de produire, à peu de frais, au moins une partie de sa propre nourriture, d’embellir et de rendre productif des espaces habituellement stériles, de récupérer et d’assainir l’eau et de réduire les déchets par le compostage. Ils sont enfin favorables à la biodiversité et peuvent contribuer à réduire les îlots de chaleur en ville et à assainir l’air. Bien mieux, les potagers urbains sont l’occasion d’échanges entre voisins, voire de développement de jardin communautaire. Petit tour des techniques de jardinage sans jardin qui ont fait leurs preuves. 

Malin…

Culture en pots et jardinières

Technique économique et idéale pour débuter : toutes sortes de pots et contenants de récupération peuvent être utilisés. Les choisir adaptés à la surface disponible, en perforer le fond et y cultiver des légumes et/ou des plantes aromatiques.

Pratiques, les pots et jardinières peuvent être déplacés facilement, alignés sur une étagère, fixés au mur ou suspendus.

Il existe des tonneaux à fraisiers et des tours à salades permettant de cultiver jusqu’à une vingtaine de plantes par pot.

Pour profiter au mieux de la largeur et de la hauteur des murs, des gouttières fixées au mur sont aussi une solution.

Bagriculture

Un grand sac en toile de jute (ou en plastique et synthétique tissé), éventuellement renforcé avec des piquets ou des tuteurs, permet de cultiver jusqu’à 50 plantes sur 1 m² de surface au sol. Les plantes poussent sur le dessus et sur les côtés du sac, où des ouvertures sont pratiquées.

Ce système est adapté à la culture des pommes de terre.

Pour des salades, des fraises ou des herbes, des petits sacs de ce type peuvent être suspendus sur un balcon, un grillage ou un mur.

Le potager en carré

On trouve dans le commerce des structures en bois et/ou géotextiles, des tables de culture surélevées ou des systèmes à tiroirs sur roulettes permettant de mettre en œuvre facilement un potager en carré à l’extérieur comme à l’intérieur pour peu que l’étanchéité soit garantie.

Il est aussi possible de cultiver directement sur des sacs de terreau posés au sol.

Pour augmenter la production ou le nombre de variétés cultivées sans monopoliser plus de surface, le système peut être étendu en hauteur en pyramide.

Un potager autonome

• Pour éviter d’avoir à arroser trop souvent, opter pour des jardinières à réserve d’eau. Des réservoirs adaptables à tout type de pots existent dans le commerce et sont aussi très simples à fabriquer, par exemple avec des bidons de plastique.

• Autre solution : connecter à l’aide de tuyaux et de valves toutes les jardinières à une réserve centrale d’eau de pluie.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité