Bio-info Toute l'information du Bio

Jardin, une déco éco

Jardin, une déco éco

Pour l’apéritif sur la terrasse ou la sieste au fond du jardin, oubliez les meubles en plastique issus de la pétrochimie et fragiles à la longue. Préférez-leur des meubles et accessoires de jardin en bois labellisé. En partant du meilleur : Forest Stewardship Council (FSC), Programme européen des forêts certifiées (PEFC) et The Forest Trust (TFT) offrent la garantie que le bois utilisé provient d’exploitations forestières gérées de manière durable. Tables, chaises, bancs, bains de soleil, parasols, bacs à fleurs… le choix en la matière est devenu extrêmement vaste.

Les principales chaînes de magasins de bricolage, de meubles ou de décoration proposent aujourd’hui des articles de jardin en bois labellisé et cela à tous les prix et dans tous les styles, du plus classique au plus design. Plusieurs essences de bois sont également disponibles : teck, ipé, mais, eucalyptus, keruing… Mais pensez aussi aux bois européens, plus écologiques : châtaignier, robinier faux-acacia, pin. Certaines sont d’excellentes alternatives aux bois exotiques, prisés pour leur résistance en extérieur. C’est le cas du robinier ou Robinia pseudoacacia (à ne pas confondre avec l’acacia, souvent de production chinoise), qui offre une résistance, une durabilité, supérieure à celle du teck de plantation. De plus en plus de distributeurs en proposent. Attention à ceux qui proviennent de pays d’Europe centrale, où certains cas d’exploitations illégales ont été recensés. On le préfère certifié (FSC) et exploité en France.

Bois de jardin

Qui dit bois au jardin dit aussi terrasses, bardages, chalets, clôtures, portiques et autres treillages. Là aussi, le bois se révèle un des matériaux les plus écologiques qui soit. Le choix labellisé n’a fait aussi que s’élargir. Cela va du pin, en passant par le mélèze ou le douglas, le châtaignier, le noisetier ou le robinier pour les essences européennes, aux bois exotiques, comme le bambou. Dans ce domaine, le châtaignier fait depuis quelques années un beau retour en force. Mariant esthétique, prix assez abordable et durabilité (un piquet en châtaignier non traité est aussi résistant qu’un bois de sapin traité en autoclave), il se décline aujourd’hui en clôtures, piquets, portillons, terrasses ou meubles de jardin. Le saule ou le noisetier ont de nouveau la cote aussi. On les utilise surtout tressés, comme écrans, pour les bacs à fleurs ou pour délimiter un potager.

Décorer sans polluer

On peut facilement décorer un jardin de façon écologique, en évitant par exemple le plastique ou l’aluminium là où ce n’est pas absolument nécessaire. Quantité de matériaux décoratifs peu polluants peuvent aussi être utilisés : graviers et pierres décoratifs, galets, écorces, paille de chanvre… N’oubliez pas les matériaux de récupération. Un lot de vieilles tuiles peut servir à délimiter un parterre, de même que de vieux pavés ou briques. Des bocaux vides peuvent être transformés en photophores, un vieux cageot ou des palettes en terrasse ou jardinière. Un peu de peinture naturelle et le tour est joué !

 

Une essence résistante ou un bon traitement

Une règle d’or : plus le bois est en contact avec l’humidité, plus il convient de choisir une essence durable naturellement. Cette qualité de résistance aux intempéries et aux attaques d’organismes destructeurs tels que les champignons et les insectes varie selon les espèces et les variétés. Une norme européenne la définit pour chaque essence selon un classement allant de 1 à 5, de très durable à non durable.

Le traitement par autoclave est une des méthodes permettant de l’augmenter pour de nombreuses essences, principalement le pin, qui sont très sensibles au pourrissement, mais ce traitement est loin d’être écologique car il fait intervenir des composés métalliques (cuivre notamment) et des molécules de synthèse. On peut se tourner vers des alternatives plus respectueuses de l’environnement comme le traitement en surface du bois avec des produits de protection naturels (marques Oléobois, Galtane, Auro, Biofa…). Le traitement thermique est très efficace pour rendre nos essences locales stables, durables et résistantes aux intempéries sans traitement chimique.

On peut également investir dans du bois traité Kebony. Il s’agit d’un procédé, durable et certifié, utilisé depuis plus de dix ans dans les pays nordiques, qui consiste à imprégner le bois sous pression d’un liquide à base d’alcool furfurylique (provenant de sucre de canne) annoncé comme peu toxique pour l’environnement. Le bois est ensuite chauffé afin de déclencher une polymérisation qui stabilise et densifie le matériau, dont la dureté se trouve aussi augmentée de 35 %. Pour les terrasses ou les bardages, le bois Kebony est une révolution écologique. La technique, appliquée par exemple au pin Pinus radiata, est en plus du plus bel effet esthétique. 

En savoir plus

Le site du Belgianwood forum (www.woodforum.be) donne un aperçu de la durabilité et de l’utilisation de nombreuses essences.

Sur les questions de l’exploitation du bois, des labels et des produits à utiliser, voir la rubrique « Mobilier de jardin » du site www.mescoursespourlaplanete.com.

• Essences à éviter et marques à privilégier sur la fiche produit « Salon de jardin » du site www.ecolo-bois.org.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité