Bio-info Toute l'information du Bio

Conserver les fruits et légumes frais

Conserver les fruits et légumes frais

Depuis plus d’un an, je vis sans frigo. Mon alimentation végétarienne ne justifiait plus son utilisation. Je l’ai remplacé par un garde-manger – une simple étagère recouverte de moustiquaire – placé dans un endroit relativement frais et sombre de ma cuisine.

J’ai depuis exploré plusieurs techniques de conservation traditionnelles ou plus modernes dont l’efficacité m’a réellement surprise. Décidément, la technologie nous masque des savoirs fondamentaux que l’on pourrait utilement remettre au goût du jour. Signe des temps : des designers conçoivent justement des cuisines écologiques sans réfrigérateur. 

Bon à savoir

Après la récolte, les fruits et les légumes restent des produits vivants : riches en eau, ils respirent, transpirent, émettent de l’éthylène, poursuivent leur croissance, se défendent un temps contre les moisissures… Pour conserver la fraîcheur des fruits et légumes la solution est de leur offrir à chacun les conditions optimales pour rester bien vivants, au ralenti, le plus longtemps possible.
•  Stocker entre 5 et 18 °C, éviter les chocs thermiques et les températures trop extrêmes. Abaisser au besoin la température de quelques degrés, par exemple en utilisant l’évaporation de l’eau (Bioinfo n° 110).

• Aérer pour renouveler l’air.

• Maintenir une certaine humidité autour du produit. La plupart des fruits et légumes frais nécessitent de 80 à 90 % d’humidité, sans quoi ils perdent du poids, se ratatinent et se flétrissent.

• Certains fruits et légumes ne peuvent être stockés ensemble. Ils peuvent communiquer leur goût (oignons) ou émettre de l’éthylène (pommes, poires, bananes,...) qui accélère la maturation des produits les plus sensibles.

Malin…

En tenant compte de ces points, voici quelques-unes des astuces que j’ai adoptées avec succès au garde-manger.• Les oignons, les échalotes et l’ail ont besoin d’obscurité et d’un air plus sec. Ils sont sur l’étagère du haut, dans des pots en terre cuite munis de plusieurs trous et d’un couvercle (en brocante ou dans le commerce).  

• J’emballe les fruits, les légumes fruits (courgettes, aubergines, concombres,...), et les légumes feuilles (salades…) dans des sacs e n plastique troué et je les place dans une passoire s’ajustant sur un bac contenant un fond d’eau (la passoire ne doit pas toucher l’eau).

• Les légumes tiges (poireaux) et les légumes fleurs (brocolis, choux) se conservent dans un pot de taille adaptée avec un fond d’eau ou du sable, les parties aériennes recouvertes d’un sac en plastique troué.

• Les légumes de types racines tels les carottes ou les panais, sont plantés, en ayant ôté les fanes, verticalement dans du sable dans un contenant adapté. On peut aussi les conserver couchés. J’humidifie légèrement le sable, si nécessaire, pour rafraîchir et maintenir l’humidité.

• Les pommes et les pommes de terre sont stockées, dans un panier ou dans une caisse, en les intercalant avec du papier journal. Le tout est recouvert de plusieurs couches de papier journal.

 

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité