Bio-info Toute l'information du Bio

La langue des signes avec bébé

La langue des signes avec bébé

Si la plupart des jeunes enfants sont désireux de parler vers l’âge de huit ou neuf mois, ils ne sont pas encore capables à cet âge-là de former des mots de manière suffisamment claire pour se faire comprendre. Or, avant de savoir parler, les bébés ont déjà bien des choses à dire. Comme ils maîtrisent plus tôt leur corps, et plus particulièrement leurs mains, que la parole, le langage des signes est une bonne méthode pour commu­ni­quer avec eux.

Parler avant la parole

Dans les années 1980, Joseph Garcia, un spécialiste de la langue américaine des signes (ASL), avait constaté que les enfants entendants de ses amis sourds commençaient à communiquer en langage des signes dès l’âge de 9 mois. En fait, ces enfants communiquaient plus tôt que leurs camarades du même âge issus de familles entendantes qui n’utilisaient pas le langage des signes. Une fois son étude approfondie, Joseph Garcia fit découvrir au grand public le langage des signes pour bébés grâce à un programme baptisé « Sign with your baby ».

En même temps, à l'univesité de Californie, Linda Acredolo et Susan Goodwyn faisaient le même constat que Joseph Garcia. Ils montraient que les enfants ne sachant pas encore parler utilisaient spontanément et naturellement des gestes pour communiquer. Ces deux femmes créèrent leur programme, « Baby signs », et publièrent un premier livre (« Baby signs : how to talk with your baby before your baby can talk », 1996).

En 2006, la Française Nathanaëlle Bouhier-Charles a traduit cette démarche américaine en langue des signes française (LSF) avec l’approche Signe avec moi. La LSF, utilisée par les sourds et malentendants francophones, a ainsi été fortement simplifiée pour l’adapter aux bébés.

Un langage naturel 

À partir de sept mois, l’enfant entre dans une phase d’imitation et reproduit nos gestes. C’est ainsi qu’il mime naturellement ses premiers « au revoir », ou les marionnettes. Le principe est d’utiliser d'autres signes, simples à faire et faciles à reconnaître par l’enfant, pour illustrer des mots clés de phrases. L’adulte va les faire en même temps qu’il parle. De la même façon que l’enfant a fait le lien entre le son, le geste et la situation pour exprimer « au revoir », il va reproduire les gestes du quotidien pour faire connaître ses besoins, émotions et envies.

Pour débuter le langage des signes avec bébé, la plupart des méthodes d’apprentissage recommandent d’introduire un à trois de ces quatre signes de base : manger, téter, encore et dormir. Une fois que l’enfant a bien intégré ces premiers éléments de communication non verbale, on peut en ajouter d’autres : eau, gâteau, pain, encore, sortir, bon, boire, manger, changer la couche, la pluie, le soleil, le vent, un oiseau, un canard, un chien… et bien d’autres mots que l’enfant pourra exprimer par signes avant de savoir parler.

Langage précoce

Communiquer à l’aide de signes réduit la frustration des parents et de leur bébé, tout simplement parce qu’ils se comprennent mieux. Les moments négatifs (colère, frustration) diminuent et les moments positifs (communication, partage) augmentent.

Par ailleurs, une étude réalisée par Linda Acredolo et Susan Goodwyn a démontré que les bébés qui s’expriment par signes apprennent à parler plus rapidement. La même étude a également mis en évidence un QI plus élevé des enfants « signeurs » à l’âge de 8 ans. Utiliser la langue des signes avec son bébé, c’est donc aussi l’encourager à utiliser au mieux ses capacités plus tôt.

 

À lire sur notre site :

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité