Bio-info Toute l'information du Bio

Les compagnons précieux de nos aînés

Les compagnons précieux de nos aînés

À l’âge de la retraite, certaines personnes décident de profiter de leur nouveau temps libre et de se consacrer à toutes sortes d’activités ou de voyages. Pour ceux-ci, un animal sera plus un obstacle qu’un plaisir. Pour d’autres qui aspirent à une vie moins trépidante ou qui se retrouvent seuls, c’est l’occasion de choisir un animal pour leur tenir compagnie. Les chats et les chiens sont le plus souvent choisis, car on peut établir avec eux une réelle complicité. Les oiseaux ont pourtant aussi leurs amateurs, mais la relation est loin d’être aussi qualitative.

Bon pour le corps et le moral

Les études scientifiques ont démontré depuis longtemps déjà que la présence d’un animal domestique est vraiment bénéfique pour la santé physique et le psychisme des personnes plus âgées. Ce compagnon à quatre pattes a besoin de soins divers. Ce qui donne à son propriétaire un but, ou tout au moins une occupation.  Les soins qu’il va donner à son animal vont l’aider à lutter contre la solitude et l’isolement, contre l’apathie et l’absence d’intérêt dans le présent, l’aider aussi à surmonter les événements tristes, diminuer l’inattention ou la confusion mentale tant par les horaires des repas, que par les sorties que l’animal impose. Les animaux de compagnie combattent la dépression de leurs propriétaires car ceux-ci doivent s’occuper d’autre chose que d’eux-mêmes. Les chiens incitent leurs maîtres à plus d’activité physique et donc à un surcroît d’énergie. Le fait de caresser un animal diminue la tension artérielle, le stress et l’anxiété. Cette relation permet aussi de mieux supporter les insuffisances physiques.

Chien ou chat ?

Si le choix entre chien ou chat dépend surtout de l’attirance personnelle pour l’un ou pour l’autre, il faut tenir compte des besoins et du tempérament de l’animal et des capacités physiques et mentales du maître. Prendre un chiot ou un chaton à l’énergie parfois débordante c’est fatigant ! Un minimum d’éducation est indispensable pour une cohabitation pacifique. Un chien demande plus d’attention qu’un chat. Il faudra donc le choisir avec encore plus de soin.

Quel chien ?

Bien entendu, les chiens de petite ou de moyenne taille sont de toute évidence plus recommandables. Il est plus facile de les maîtriser et de les emporter partout avec soi. Le Cavalier King Charles, les Bichons sont souvent de bons choix ainsi que le Pékinois et le Shih-zu. Ils demandent toutefois un toilettage et un brossage régulier. Le Carlin avec son poil ras ne nécessite pas de toilettage. Si le Jack Russel et le Teckel à poil dur sont également de petite race ils sont souvent inadaptés aux personnes âgées, leur besoin d’activité est énorme et leur caractère bien trempé ne permet pas de failles d’éducation et ils peuvent rapidement rendre la vie de leur maître infernale.  Dans les refuges, il est possible de trouver le compagnon idéal surtout en ce qui concerne les chats. Pour les chiens, il est essentiel de bien se renseigner sur son tempérament. Mais il est possible d’adopter un animal déjà adulte, calme et éduqué.

Donner de l’amour et en recevoir

L’amour d’un animal de compagnie favorise la longévité, que ce soit chez soi à la maison ou si l’on se trouve dans une seigneurie. En Géorgie au sud-est des États-Unis, depuis quelques années déjà une vingtaine de personnes bénévoles visitent régulièrement les résidents de cinq maisons de retraite avec leurs chiens. Cela fait pétiller les yeux des résidents. Jolie initiative à copier au plus vite. Pour que chez nous aussi les yeux de nos aînés pétillent davantage. 

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité