Bio-info Toute l'information du Bio

Lait d'ânesse : un trésor à bien choisir

Lait d'ânesse : un trésor à bien choisir

Le lait d’ânesse est la star des rayons cosmétiques, et il le vaut bien ! Sa composition biochimique le rend très intéressant d’un point de vue nutritionnel (elle est proche de celle du lait maternel) et dermatologique à la fois. Le lait est comparable à une émulsion cosmétique : des acides gras essentiels et des actifs toniques dans une texture aqueuse, mais douce et protectrice...

Que demander de plus ? Ce lait rare et précieux est riche en vitamines (A, B1, B2, B6, D, C et E), des alliées précieuses pour lutter contre le vieillissement. Il contient aussi des minéraux et des oligo-éléments (calcium, ma- gnésium, phosphore, sodium, fer et zinc), ce qui en fait un tonique cutané naturel. On trouve aussi dans le lait d’ânesse des immunoglobulines, qui stimulent le métabolisme et le protègent, ainsi que des alkylglycérols – ces fameux alcools gras qui renforcent l’immunité et les défenses naturelles contre les agressions. La formule gagnante !

Le mythe de Cléopâtre

La légende de Cléopâtre dans son bain de lait produit grâce à sept cents ânesses courageuses, ça vous dit quelque chose ? Le lait d’ânesse, parce que rare et difficile à produire, est considéré depuis toujours comme un remède précieux. De là, sa réputation actuelle, malgré le faible nombre de publications qui étayent ses effets miraculeux. Psoriasis, eczéma, peau très sèche ou très mature... On lui prête pourtant bien des vertus. Apaisant, anti-âge et tonique à la fois, c’est certain. 

 En vérité, ce sont surtout les excipients adoucissants ou cicatrisants de la formule cosmétique qui le contiendra qui jouent un rôle réparateur et hydratant. Le lait ne fait que compléter la composition en lui donnant un accent doux et actif à la fois. 

 

Critères

Choisir ses produits de beauté au lait d'ânesse

Le lait doit avoir été produit dans le respect du produit et de l’animal.

Il doit avoir été ajouté au cosmétique frais ou cru, pas en poudre lyophilisée.

Il doit être accompagné par de bons ingrédients dans des formules saines. Hélas, beaucoup de produits « au lait d’ânesse » utilisent des excipients inertes ou des composés polémiques. Préférez un cosmétique labellisé bio ou ayant reçu la mention Slow Cosmétique, qui garantit l’absence d’ingrédients polémiques.

Enfin, il doit être présent en bonne quantité pour pouvoir justifier une quelconque action. On parle d’environ 4 % au minimum pour un produit non rincé. Lisez la liste INCI et tentez d’identifier « donkey milk » dans les sept premiers ingrédients.

À savoir : le lait doit rester en contact avec la peau pour interagir avec l’épiderme. Un produit rincé, tel un savon, est évidemment moins actif qu’une crème pour le corps. 

 

À lire sur notre site :

Interview : Sylvie Dalibard, de l’asinerie Daliane Escalane, en Haute-Savoie    

Lait d'ânesse : nos marques de choix

Recettes minute au lait d'ânesse, par Julien Kaibeck

 


Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité