Bio-info Toute l'information du Bio

Chute des cheveux : conseils et recettes d’experts

Chute des cheveux : conseils et recettes d’experts

ALOPÉCIE - Minéralisation, stress ou problèmes hormonaux : quels sont les causes et les remèdes pour en finir avec la chute de cheveux ? Les conseils du Dr Jean-Christophe Charrié, médecin généraliste et co-auteur de «Se soigner toute l’année au naturel» (avec Marie-Laure de Clermont-Tonnerre, aux éditions Prat, 2012).


 

Perdre ses cheveux est un phénomène normal, notamment au printemps et à l’automne. Si cela prend des proportions importantes (plus d’une centaine par jour), commencez par vérifier l’extrémité des cheveux tombés. Cassés ? C’est sans doute un défaut de minéralisation. Entier avec son bulbe ? La cause est probablement hormonale et concerne plus particulièrement les hommes (alopécie androgénique, essentiellement génétique). Chez la femme, c’est surtout le manque d’œstrogènes autour de 40 ans ou à la ménopause qui est en cause. Le stress est également un facteur important car la contraction des petits vaisseaux sanguins qu’il entraîne étouffe le cuir chevelu et fragilise le cheveu.

Des solutions à la portée de tous

L’antidote ? Se détendre et masser le cuir chevelu pour oxygéner les bulbes ! La morphologie même du cheveu renseigne : les cheveux frisés signent une production de cortisol importante tandis que les cheveux fins peuvent être liés à un problème de thyroïde, qui transforme moins bien les protéines en kératine. Dans ce cas, la chute de cheveux s’accompagne de fatigue, de prise de poids et d'une faiblesse musculaire. Outre le soutien des organes affaiblis, plusieurs pistes sont à la portée de tous. On peut frictionner et masser tous les jours le cuir chevelu avec quelques gouttes de teintures mère d’ortie, de capucine, voire de capillaire de Montpellier (plus difficile à trouver), prendre des compléments alimentaires à base de silice (Silinovea de Motima ou encore Dissolvurol) ou bien faire fondre une coquille d’œuf dans vingt cuillères à café de vinaigre de cidre puis en boire trois par jour.

L’apport en vitamine B est aussi important (un complément comme Forcapil d’Arkopharma est intéressant car il contient aussi du zinc et des acides aminés soufrés). Enfin, la teinture mère de renouée des oiseaux active aussi la pousse des cheveux, mais il faut au moins 3 à 6 mois pour commencer à voir des résultats (25 gouttes dans un verre d’eau, 2 fois par jour). Cette solution est particulièrement indiquée si la chute des cheveux s’associe à une dermite séborrhéique, des cheveux trop gras ou un psoriasis, lié au fonctionnement du pancréas. Si au contraire les cheveux sont secs, la sauge est une plante intéressante (en tisanes ou en teinture mère, mais pas au long cours, ni en cas de cancer).

 

Formule anti-chute du Dr Françoise Couic-Marinier, aromathérapeute et auteur de « Se soigner avec les huiles essentielles » (Éd. Solar, 2014). 

Ingrédients HE de gingembre 15 gouttes  HE de cyprès 60 gouttes  HE d’ylang-ylang 30 gouttes  HV de ricin 10 ml  HV de macadamia 10 ml  Argile verte 1 c. à soupe si cuir chevelu gras.

Méthode Appliquer en massage sur le cuir chevelu et laisser reposer 15 minutes sous une charlotte, puis procéder au shampooing. Vous pouvez aussi mélanger 20 gouttes de HE d’ylang-ylang, de citron et de gingembre dans 100 ml de base de shampooing extra-doux neutre pour adulte et l’utiliser en shampooing régulier (3 fois par semaine maximum, en laissant agir quelques minutes).

À lire : «Se soigner toute l’année au naturel» (de Jean-Christophe Charrié et Marie-Laure de Clermont-Tonnerre, aux éditions Prat, 2012).

 

À lire sur notre site : 

Prévenir la chute des cheveux, par Julien Kaibeck

Soins capillaires : éliminer les toxiques de vos cheveux

Bio jusqu'à la pointe des cheveux

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Bio-Info
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité