Une pierre au caractère volcanique : la zéolithe

PUBLIÉ LE 06 janvier 2017
 

La zéolithe est sans doute le plus grand absorbeur de toxiques et de déchets organiques qui existe (avec le charbon activé) dans les médecines naturelles.

Ce minéral naturel microporeux d’origine volcanique se caractérise par un effet absorbant, un peu comme le charbon actif. Réduite en poudre par microbroyage, sa surface de contact est optimisée et fait d’elle une substance « active » mais parfaitement inoffensive. En guise d'effets secondaires, vous n’aurez à craindre qu’une légère constipation si vous ne buvez pas suffisamment.

Constituée d’atomes de silicium et d’aluminium, la zéolithe (on écrit aussi zéolite) a la particularité de contenir de l’eau de cristallisation ; elle peut donc générer de la vapeur. Dans sa structure, on trouve des ions de sodium, calcium, magnésium. Fort heureusement, l’aluminium n’est pas libéré dans l’organisme car la pierre n’est pas sensible au milieu acide (sucs digestifs) de notre estomac. Car oui, en gélules ou en poudre, on l’ingère !

Filtration sélective

Sa capacité détoxiquante est impressionnante, avec une action sur les métaux lourds. Nous y sommes bien sûr exposés en permanence. La zéolithe les absorbe ainsi que des toxines, bactéries et certaines macromolécules, tout en libérant des ions immédiatement assimilables par notre organisme. Un véritable échange opère, mais la zéolithe ne capte pas pour autant les éléments vitaux comme les vitamines. Elle fonctionne comme une éponge, un filtre, qui aurait la capacité de sélectionner les polluants.

Performances sportives

Ce minéral naturel pourrait être particulièrement intéressant pour les sportifs, qui souffrent bien souvent de maux de ventre : il renforce la qualité des tissus de la paroi intestinale et régule l’équilibre acido-basique. Mieux encore, pris plusieurs fois par jour, il diminue la production d’acides lactiques (la réponse au stress oxydatif lié à l’effort) sans l’inhiber. Le temps de récupération est amélioré, les performances sont augmentées naturellement, non pas en se supplémentant, mais en diminuant en amont le stress oxydatif. Par cette action anti-oxydante, la pierre volcanique permettrait une réduction de 50 % de la formation de radicaux libres. Ces derniers sont impliqués dans de nombreuses pathologies telles que le diabète, certains cancers et sur le vieillissement de manière générale.  

 

Trouver de la zéolithe :
Choisissez de préférence de la zéolithe qui ne soit pas mélangée à de la dolomite car l'effet en serait amoindri. Vous en trouverez ici

À lire également : De la roche volcanique pour piéger les radicaux libres

Pour aller plus loin :
- « La pierre de la vie », Dr. Ilse Triebnig et Ingomar W. Schwelz.
- « Résumé d’études scientifiques sur le mode d’action de la zéolite clinoptilolite »

Émilie Drugeon

1 commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant pour publier un commentaire !
Amandine
08 déc. , 2016, 03:49
Signalez un abus

Très intéressant cet article sur la zéolithe, cette forme de pierre volcanique a en effet des vertus plus qu'intrigantes, Dommage que la France soit en retard sur son utilisation, et quand j'y pense elle pourrait être particulièrement bénéfique si elle était associée à une fontaine à eau du fait qu'elle puisse filtrer les métaux lourds.

Répondre

Retour en haut