L'eau de mer, un puissant remède

PUBLIÉ LE 05 juillet 2016
 

NATUROPATHIE. L'eau de mer est un remède thérapeuthique connu depuis les travaux du biologiste René Quinton au début du siècle dernier. Si on ne l'administre plus en injections, elle est cependant toujours disponible en ampoules, en sprays à pulvériser ou encore en bouteilles. Les explications et conseils du naturopathe Christian Brun.

Les bienfaits de l’eau de mer

Produit bio et naturel par excellence, l’eau de mer a cette réputation non usurpée d’être de même composition que notre plasma sanguin, le liquide dans lequel baignent nos éléments sanguins – globules rouges, globules blancs, plaquettes.

La composition du plasma sanguin est en effet très proche de l’eau de mer : 91 à 92 % d'eau, 7 à 8 % d'éléments organiques et environ 1% d'hormones, gaz dissous, déchets métaboliques et sels minéraux. C’est ainsi que l’utilisation de l’eau de mer à des fins thérapeutiques trouve son origine au début du siècle dernier avec les travaux du célèbre biologiste René Quinton. Ce scientifique a découvert cette analogie physiologique entre notre plasma sanguin, c’est-à-dire notre milieu intérieur, et l’eau de mer. Pour lui, l’eau de mer, berceau des origines de la vie, possède de nombreuses activités biologiques car c’est une substance vivante, assimilable grâce à sa nature et sa reconnaissance par les cellules organiques, mais aussi très nutritive et curative. Ces découvertes sont synthétisées dans son ouvrage de référence « L’Eau de mer, milieu organique » (1905).

Tous les minéraux dont notre organisme a besoin

L’eau de nos mers et de nos océans est salée parce qu’elle contient certaines substances, notamment des sels et des ions alcalins. Plus des deux tiers des 94 éléments chimiques naturels connus actuellement sont présents dans cette eau, dont certains en très faible quantité, mais néanmoins présents et actifs. Les éléments principaux dans l’eau de mer sont les ions Na+ et Cl- qui forment le chlorure de sodium (le sel marin).

Une des grandes particularités de l’eau de mer est que les proportions de ses constituants sont relativement constantes et c’est ainsi que nous avons des chlorures, des sulfates, du magnésium, du calcium, mais aussi des ions potassium ainsi que des bicarbonates qui tamponnent l’excès d’acidité. Dans une certaine mesure, l’eau de mer permet ainsi de retrouver un équilibre acido-basique (lire à ce sujet Tout est une question d’équilibre acido-basique, publié aux éditions Solar en février 2016). L’eau de mer apporte la totalité des minéraux et oligo-éléments propice à la vie et donc à la santé. Elle aide à corriger le terrain et les déséquilibres en minéraux, permettant ainsi un meilleur fonctionnement enzymatique qui se répercute sur toute notre santé.

Une eau vivante chargée des forces de la nature

Autre propriété non dénuée d’intérêt : la radioactivité naturelle de l'eau de mer due à la présence de potassium et de rubidium. Cette radioactivité n’est bien entendu pas destructrice, mais régénératrice de tous les mécanismes biologiques au niveau cellulaire.

L’écosystème très particulier de l'eau de mer prélevée dans l’océan Atlantique avec les marées, les vents, la houle... en font un produit vivant. En général, l’eau de mer est recueillie par les laboratoires au large et à une profondeur n’excluant pas l’influence de la lumière. Elle est traitée pour ne pas altérer ses propriétés et qualités naturelles, puis filtrée et conditionnée en ampoules de verre. 

L'eau de mer thérapeutique : pour qui ?

La concentration en sels de l'eau de mer, isotonique ou hypertonique (plus forte concentration en sels), permet de la conseiller à toute une population, y compris aux hypertendus ou encore en cas d’insuffisance rénale ou de problèmes cardiovasculaires. L’eau de mer hypertonique a cependant ces trois contre-indications : l’hypertension artérielle, l’insuffisance artérielle et les problèmes cardiaques.

Mon conseil : en cas de fatigue ou de déficience immunitaire et après avoir exclu toute étiologie pathologique particulière, prendre, de préférence en dehors des repas, deux ampoules deux fois fois par jour pures ou diluées dans un verre d’eau, tout en veillant à avoir une hygiène de vie, notamment alimentaire, équilibrée et adaptée à chacun.

 

 

 

christian-brun-naturopathe-bio-info-vaccins-interview-2

Christian Brun est professeur de naturopathie au CENATHO (Paris) et consulte à Versailles. Il a publié aux Editions Amyris Les Analyses biologiques en naturopathie (2013) et Stress et immunologie (décembre 2014, éditions Trédaniel). Consultations : 06 09 94 79 39 ou 01 39 25 07 04, mail : chrst.brun@orange.fr. Infos : www.christian-brun-naturo.fr.

 

À lire sur notre site :

La thérapie marine de René Quinton à aujourd'hui

Les 8 bienfaits santé d'un bain de mer

Eau de mer : c'est avec Quinton qu'on trinque

 

Info et point de vente Plasma marin isotonique ou hypertonique : 


Christian Brun

1 commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant pour publier un commentaire !
John
07 août , 2016, 02:48
Signalez un abus

Merci pour cet article très intéressant. Est-il possible de consommer l'eau de mer en la buvant telle qu'elle ? Par ailleurs, je prends du Moringa Oleifera régulièrement (moringasiam), et notamment sous forme de poudre. Je me demande ainsi si il est possible de mélanger du Moringa à de l'eau de mer pour bénéficier de plus de nutriments et de minéraux ? Ou peut être que le mélange des deux est trop riche en éléments pour le corps ?

Répondre

Retour en haut