Un essor sans précédent pour la bio

PUBLIÉ LE 23 septembre 2016
 

ACTUALITÉ. Les chiffres de la bio en 2016 confirment l'ascension hors normes du secteur, du nombre de surfaces agricoles au volume des ventes en magasins. Si le réseau spécialisé reprend des forces face à la progression des grandes surfaces ces dix dernières années, ce sont les élevages de vaches laitières et les grandes cultures qui progressent le plus en 2016.

La marché des produits bio poursuit son ascension avec 20 % de croissance au premier trimestre 2016 par rapport au premier trimestre 2015. Avec 21 nouvelles fermes par jour sur les six premiers mois de l'année, l'agriculture biologique devrait passer en 2016 la barre des 1,5 millions d'hectares, ce qui représente 5,8 % de la surface agricole utile (2 % fin 2007, 4 % en 2014 et 5 % en 2015). 

« À la fin de l’année, le marché de la bio devrait atteindre les 6,9 milliards d’euros, soit un gain d’1 milliard d’euros en seulement 1 an », annonce l'Agence BIO. L'estimation est raisonnable, d'autres études parlant plutôt de 8 milliards

L'appel des consommateurs aux restaurateurs

D’après le dernier Baromètre Agence BIO/CSA 2015, 9 Français sur 10 (89 %) consomment désormais bio, au moins occasionnellement, alors qu’ils n’étaient encore que 54 % en 2003 ; 65 % consomment même régulièrement des produits bio, c’est-à-dire au moins une fois par mois, contre 37 % en 2003. La demande reste très forte pour la restauration hors domicile : 88 % des parents, par exemple, souhaitent des menus bio à la cantine pour leurs enfants ; et 79 % des Français se disent intéressés par le bio dans les restaurants (54 % en 2014). Un appel clair aux restaurateurs de ville…

À commencer par les exploitations agricoles, « l’offre continue de s’étoffer pour répondre à cette forte demande des Français, en attente de produits respectueux de l’Homme et de la Nature », résume l'agence. Fierté de la filière, la bio représente aujourd'hui 100 000 emplois directs à temps plein.

Les magasins spécialisés enregistrent comme en 2014 une progression plus forte de leurs ventes que les grandes surfaces, dont les volumes ont dépassé ceux des magasins bio en 2008.

Les filières laitières et bovines en plus forte progression

Côté filières, ce sont les grandes cultures, les élevages bovins allaitants et la filière laitière qui sont en plus forte progression, même si les légumes restent, en nombre d'exploitations, en tête de la production agricole biologique. À noter : les chiffres de l'Agence BIO incluent les exploitations en conversion.

Les régions de maraîchage bio connaissent aussi de bonnes progressions en termes de nouvelles exploitations, notamment la Provence-Alpes-Côte-d’Azur, l'ancienne région Rhône-Alpes et la Bretagne (respectivement +10 %, +8,5 % et +8 %)La région Auvergne-Rhône-Alpes demeure en tête concernant le nombre d'opérateurs post-production agricole (transformateurs et distributeurs). 

Pour l'Agence BIO, ces chiffres traduisent un « changement d'échelle » pour le secteur. 

Le 14 novembre 2016, les acteurs de la bio se retrouveront aux 9e Assises de la bio pour réfléchir à l’agriculture biologique de demain. Au programme : témoignages, tables rondes et rencontres entre porteurs de projets et financeurs. 

Source : Agence BIO.

(Photo ©La Vie Saine, Montpellier). 

 

En chiffres

Bio en France : de la viande et du vin

Lait. Plus de 560 nouveaux producteurs en 6 mois. Plus 30 % de lait bio prévus d'ici 2018.

Vin. Les ventes ont augmenté de 10 % en grandes surfaces et à l'export sur le premier trimestre 2016 ; 300 nouveaux domaines engagés en bio sur la même période. 

Viande. En 2015, 640 exploitations de plus qu’en 2014 étaient en conversion vers le bio (+ 33,8 %). Les ventes de viande bio augmentaient de 8,3 %. Par ailleurs, 70 % des Français ont consommé de la viande bio en 2015. 

Ventes. La vente de produits bio fait un bond de 25 % en magasins spécialisés sur le premier trimestre 2016 mais progresse de 18 % en grandes surfaces (contre 11 % en 2015).


I. P.

Aucun commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant pour publier un commentaire !
Retour en haut