Yves Simon : l'agriculteur de demain en Ille-et-Villaine

PUBLIÉ LE 11 octobre 2016
 

REPORTAGE. À Montreuil-le-Gast, Yves Simon, agriculteur bio, transforme son lait en crème, en yaourt ou en fromage blanc sous la marque Le P’tit Gallo. Il fournit aujourd’hui plus de quarante magasins bio. Visite d’une exploitation bio, moderne et rentable.

Au milieu de ses champs, en Ille-et-Vilaine, à quelques kilomètres de Rennes, Yves Simon arrache une poignée d’herbes. « Dans ma main, j’ai du trèfle blanc, du pissenlit, du plantain, idéal pour la digestion de mes vaches », assène-t-il. Depuis son installation en 2004, il proscrit tout complément alimentaire pour ses bêtes au profit du fourrage. « Mes animaux sont des herbivores, ils mangent donc tout naturellement de l’herbe riche en vitamines. Je ne vais pas chercher au Brésil leur nourriture alors que j’ai tout sous la main ! » Selon la réglementation européenne de l’agriculture biologique, 60 % de l’alimentation doit en effet provenir de la ferme, à défaut de la région.

À la tête d’une exploitation de 60 hectares, de 60 vaches laitières et d’une usine de transformation de produits laitiers, Yves Simon allie son amour de la nature avec la rentabilité de son exploitation. « Je travaille avec des vrais passionnés de l’agriculture biologique. »

 « Je suis dans l’observation de la nature. »

Auprès de lui, ses onze employés sont des agriculteurs engagés. Âgés d’une trentaine ou d’une quarantaine d’années, ils sont en reconversion professionnelle, diplômés, voire parfois anciens ingénieurs agronomes comme Anne-Laure. « Ils ont fait un retour au pays ou tout simplement un retour aux sources. » Mais tous ont le souci de bien faire dans le respect de leur qualité de vie. « L’un de mes vachers travaille dix heures par semaine et le reste du temps dans son exploitation. C’est du gagnant gagnant pour tout le monde. Je peux me reposer, m’occuper de mes enfants et, lui, peut lancer sa propre affaire. »

Adhérent de la Fédération nationale d’agriculture biologique (FNAB), Yves Simon ne se contente pas de faire du bio pour faire du bio. Son militantisme l’incite aujourd’hui à être le plus innovant possible et à rechercher les meilleures solutions environnementales. « Je me déplace en vélo d’un champs à l’autre, je me chauffe avec le bois de mes haies bocagères et je vais bientôt installer des panneaux photovoltaïques sur mes toits. » Pas une journée où l’agriculteur ne pense pas environnement. « Je suis dans l’observation de la nature pour trouver des solutions et non dans son exploitation à outrance. »

Du lait riche en oméga 3

Loin de l’agriculture classique, Yves Simon soigne ses vaches en utilisant le moins d’antibiotiques possibles. « Mon vétérinaire passe une fois par mois dans notre ferme. Il est dans une vraie démarche de prévention, de suivi et d’observation. » (Ndlr : Dans la charte biologique appliquée à l’élevage, les antibiotiques sont de toutes façons proscrits à titre préventif. Un traitement par an est autorisé pour une vache de moins d’un an ; trois pour les bovins de plus d’un an).

Résultat, la ferme bio fait le meilleur lait de ce petit coin de Bretagne. « Jusqu’à 450 000 litres par an riches en oméga 3 », précise Yves Simon. De quoi fabriquer dans son atelier de transformation du riz au lait, de la semoule au lait, de la crème dessert, des yaourts, du beurre, des fromages blancs pour les cantines, les épiceries bio et même certains supermarchés, soit 45 magasins !

(Photo ©J.-C. Collet).

 

Pratique : L’Epicerie du P'tit Gallo, réalisée en éco-construction, est ouverte le mercredi après-midi de 14 heures à 18 heures et le vendredi soir de 16 h 30 à 19 heures. Possibilité de voir la traite. Adresse : Le P’tit Gallo, Ferme de la Janaie, 35 520 Montreuil-le-Gast. Tél. 02 99 66 94 13.

Jean-Christophe Collet

Aucun commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant pour publier un commentaire !
Retour en haut