Acheter français : nos solutions éthiques et locales

PUBLIÉ LE 05 janvier 2017
 

CHOISIR. Concrètement, comment acheter français ? Le renouveau de filières agricoles et artisanales historiques montre que l'avenir du made in France est dans les régions.   

Le made in France est au cœur du débat public. D’un côté, des consommateurs solidaires, de l’autre des industriels qui ne demandent qu’à les satisfaire, le tout avec l'appui du monde politique, qui engage le rayonnement économique du pays. Malgré les préoccupations partagées, il n'existe à ce jour aucune certification sûre et officielle pour reconnaître un produit intégralement originaire de France.

La solution ne serait-elle pas d'aller puiser directement à la source, au cœur des régions françaises, là où l'on exploite depuis toujours des ressources fertiles ? En Normandie, par exemple, première région linière d'Europe. Après un long désamour au profit du coton, la culture chanvrière, datant du Moyen Âge, y renaît de ses cendres. L'association de producteurs LCBio structure la filière de lin et de chanvre textiles biologiques. Elle fournit de nombreux créateurs – Conouco en prêt-à-porter ou Couleurs Chanvre en linge de lit et de maison – labellisés GOTS (Global Organic Textile Standard). Ce label, délivré par Ecocert, certifie un tissu biologique depuis les matières premières jusqu'au produit fini, tout en intégrant des critères de responsabilité environnementale et sociale.

Capitale de la chaussure 

Que dire également de ces villes discrètes, et pourtant en plein essor ? Romans-sur-Isère, autrefois capitale de la chaussure de luxe, a connu une période de déclin économique quand les délocalisations vers l'Asie se sont enchaînées et que la dernière usine a dû fermer. Avec sa marque Made in Romans, le groupe Archer a fait le pari de relancer l'artisanat local, créé un atelier de cuir et bénéficié de l'appui général – anciens ouvriers, dernier tanneur de la ville, habitants et collectivités locales. Leurs chaussures, confectionnées à partir de veaux exclusivement élevés en France, ont créé de l'emploi et redynamisé un territoire sinistré. 

Les territoires sont remplis d'entrepreneurs, réunis dans des pépinières d'avenir où la nature est reine. La jeune entreprise In'Bô peut en témoigner. Lancée en crowdfunding par cinq amis passionnés de bois et de sports outdoor, cette marque d'articles de sport en bois, bambou français et fibres naturelles a reçu le soutien de la couveuse Terre de Hêtre, qui développe l'entrepreneuriat du bois des Vosges, souvent boudé au profit du bois chinois, moins cher. Les produits (lunettes, vélo, skateboards) se vendent jusqu'aux États-Unis, une preuve, s'il en fallait, que le made in France séduit aussi au-delà de ses frontières.

Sélections on line

Il existe d'autres moyens de s'approvisionner en produits made in France. On peut notamment profiter du travail de fourmi de sites qui se chargent de les dénicher pour nous. C'est le cas de La Cocarde Verte, lancée par une maman responsable qui glane des produits pour la vie de tous les jours et « parcourt la France pour rencontrer chaque fabricant ». 100% Made in France est la première plateforme dédiée aux marques du made in France avec un annuaire, une web TV et une boutique en ligne. La Fabrique Hexagonale informe sur l'actualité des produits et nous aide à nous repérer. Notons aussi le « mini-guide pour offrir et consommer local 2015 » (pas d'édition 2016 prévue), signé de l'association Mes courses pour la Planète, et téléchargeable sur leur site. Individuelles ou collectives, les initiatives fleurissent avec Les Bleus, un collectif de jeunes marques désireuses de plus de visibilité comme Le Baigneur, qui propose des soins bio et éthiques pour hommes fabriqués en Seine-Saint-Denis (leurs flacons sont aussi faits en France). Ou l'idée sympa d'une jeune entrepreneuse qui lance Ma French Box, un service permettant de recevoir chaque mois chez soi une box de cinq produits de nos régions (beauté, déco, mode, objet du quotidien, gastronomie et une surprise). Rappelons enfin la démarche inlassable des magasins bio, attachés à valoriser les produits locaux plus que tous les autres points de vente. Tel Biocoop, qui en a fait un point clé de sa charte.

Les consommateurs auraient-ils une fois de plus une longueur d'avance ? Curieux et concernés, ils fabriquent un made in France à taille humaine et prouvent que, plus que les politiques ou les entreprises, ce sont d'abord les citoyens qui défrichent et sensibilisent autour des questions d'origine et de qualité.

 

À lire sur notre site :

Qu'est-ce que le made in France ?

Le made in France, une tendance affirmée

Notre top 10 des marques françaises à suivre

Lucile de La Reberdiere

1 commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant pour publier un commentaire !
Marc
21 mars , 2017, 20:53
Signalez un abus

La qualité des articles français est généralement très appréciée dans le monde, il n'y a qu'à regarder les marques de luxe. Alors, soyons chauvin et valorisons la qualité produite localement, il n’y aucune raison que le cœur de la France ne valorise pas ses produits.
Marc


Répondre

Retour en haut