Ménage au naturel : les meilleures recettes par pièce de la maison

PUBLIÉ LE 15 janvier 2014
 

FORMULE. La poussière a envahi la maison, la baignoire est passée du blanc au gris et les vitres ont conservé les empreintes digitales des enfants... On a bien envie de briquer tout ça, mais sans pschitt toxique. Quelques recettes basiques pour nettoyer en toute innocuité de l'entrée au salon.

Nettoyant multi-usages
Dans un seau, mélangez 1 cuillère à soupe de savon noir, un peu de vinaigre blanc, de l’eau chaude, éventuellement 3 ou 4 gouttes d’huile essentielle : c’est prêt, vous pouvez tout nettoyer !

Encore plus simple, faites fondre un petit peu de cristaux de soude dans l’eau chaude et ajoutez 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de citron.

La pierre à récurer
Mélangez 1,5 cuillère à soupe de blanc d’Espagne, 1 cuillère à soupe de bicarbonate, 1/2 cuillère à soupe de pierre ponce broyée, 1 cuillère à soupe de savon neutre, environ 10 gouttes d’huile essentielle au choix. Ajoutez un peu d’eau, mélangez doucement et remplissez un pot opaque à ras bord. Laissez sécher au soleil au moins 24 heures avant de refermer le couvercle. C’est prêt, vous pouvez tout récurer en frottant simplement une éponge sur le produit !

Le désinfectant de Laëtitia Royant
Dans un vaporisateur, versez 1/2 litre de vinaigre blanc, 10 gouttes d’huile essentielle de citron et 1/2 litre d’eau. Agitez et pulvérisez sur une surface nettoyée au préalable. À utiliser au quotidien sur les surfaces sensibles comme l’évier, les WC, les lavabos.

 

PIÈCE PAR PIÈCE

Tout brille dans ma cuisine

Casseroles brûlées. Faites bouillir du vinaigre blanc quelques instants puis frottez. En panne de vinaigre ? Essayez le sel fin ! Quelques pincées, de l’eau, faites un peu chauffer, frottez et le tour est joué. Il s’agit simplement de nettoyer le fond d’une cocotte ? Pensez au savon noir : avec de l’eau bouillante, laissez reposer 30 minutes puis nettoyez et rincez.

Détartrer une bouilloire. Remplissez tout simplement de vinaigre, faites bouillir, laissez reposer, frottez et rincez.
C’est radical !

Lave-vaisselle « slow ». Remplacez le liquide de rinçage par du vinaigre (le sel anticalcaire ne sera peut-être plus nécessaire car le vinaigre a cette propriété) et réduisez les doses de produits vaisselle.

Liquide vaisselle maison. Vous pouvez fabriquer du produit vaisselle avec du savon noir ou du savon de Marseille en paillettes et de l’eau mais tout le monde n’apprécie pas la texture. « J’ai opté pour un simple savon de Marseille sur lequel je frotte une éponge, témoigne Laëtitia Royant. Utiliser uniquement de l’eau chaude au vinaigre ou aux cristaux
de soude (avec des gants par prudence) fonctionne également mais c’est désarçonnant car on a l’impression de laver avec rien ! »

Poubelle sans odeurs. Une fine couche de bicarbonate au fond de votre poubelle supprimera les mauvaises odeurs. Vous pouvez aussi opter pour un galet imbibé de quelques gouttes d’huiles essentielles.

 

Un salon bien léché !

Des meubles astiqués. Mélangez moitié huile d’olive et moitié jus de citron (ou vinaigre blanc) et passez à l’aide d’un chiffon sur n’importe quel type de bois. Cette opération nourrit le bois, en revanche il ne faut pas la réaliser trop souvent (une à trois fois par an), sous peine de l’encrasser. Pour l’entretien courant, certaines marques spécialistes préconisent d’utiliser des solutions plus légères à base d’huiles essentielles, mais on peut se contenter de passer un vieux collant pour ôter la poussière.

Une vitre de cheminée cristalline. Voici une recette qui ne coûte presque rien : prenez un essuie-tout ou un tissu humidifiez-le et imprégnez-le ensuite de cendre froide. Frottez votre vitre de cheminée. Répétez plusieurs fois l’opération avant de rincer à l’eau et d’essuyer la vitre.

Des carreaux éclatants. Plutôt que de vous intoxiquer avec des éthers de glycol, cette recette vieille comme le monde fonctionne parfaitement : imbibez un chiffon ou une microfibre de vinaigre, frottez puis essuyez les vitres avec du papier journal. Ça brille, n’est-ce pas ? Vous pouvez aussi au préalable passer une microfibre avec du savon noir dilué dans de l’eau chaude. Ou opter pour le duo de microfibres écologiques de la marque Les Tendances d’Emma, réalisées par des prisonniers.

 

Un linge propret

Lessive en mode éco. La lessive écologique est un peu moins efficace ou se conçoit différemment. Il faut accepter de détacher d’abord puis de laver ensuite. Pour commencer, optez pour une lessive écologique, ensuite goûtez à la satisfaction de fabriquer votre propre lessive : mélangez 2 doses de savon de noir et 2 doses de cristaux de soude (environ 250 g de chaque, selon la dureté de votre eau) dans de l’eau chaude (une bouteille de 1 litre). Pour adoucir, ajoutez éventuellement un peu de glycérine à la préparation et pour blanchir 1 ou 2 cuillères à soupe de percarbonate dans le tambour de la machine. Secouez avant chaque utilisation.

Nettoyer la semelle du fer à repasser. Frottez tout simplement avec du vinaigre chaud puis, si nécessaire, avec une pâte « eau et sel », puis rincez !

Un linge qui fleure bon. Pour donner une bonne odeur à votre linge, confectionnez un spray avec de l’alcool, de l’eau et un peu de l’huile essentielle de votre choix. Vaporisez au moment du séchage ou du repassage.

À chaque tache son astuce. Stylo-bille : tremper dans du lait durant la nuit. Sur vêtement blanc (transpiration
par exemple) : sur du linge pas trop fragile, tamponner avec de l’eau oxygénée. Fruits : eau gazeuse ou vinaigre blanc. Sang : savon au fiel, à l’eau froide ou eau gazeuse. Graisse : terre de Sommières ou bicarbonate de soude durant 10 à 30 minutes ; sur les taches anciennes, pulvérisez avant du vinaigre blanc.

 

Toilettes et salle de bains

Douche et baignoire. Mélangez 25 g de vinaigre blanc à 25 g de bicarbonate et quelques gouttes de citron, frottez et laissez reposer une quinzaine de minutes puis rincez à l’eau chaude. Les parois de douches entartrées se nettoient avec du vinaigre et de l’eau chaude. Si la saleté est importante, nettoyez d’abord avec du savon noir et de l’eau chaude dans laquelle vous aurez fait fondre des cristaux de soude, plus forts et dégraissants.

Robinets entartrés. L’astuce de Raffa (une référence francophone pour le ménage bio!) : imbibez un essuie-tout de vinaigre et laissez reposer autour du robinet, puis nettoyez. Avec du vinaigre chaud, ce sera encore plus rapide. Vous pouvez aussi diluer des cristaux de soude de manière assez concentrée dans de l’eau bien chaude. Attention : c’est l’un ou l’autre, ne mélangez pas vinaigre et cristaux de soude !

Toilettes. Pour commencer, nettoyez quotidiennement vous évitera d’utiliser des produits chimiques et complexes. « Il faut d’abord laver puis désinfecter, sinon la désinfection n’est pas viable chimiquement, explique Laetitia Royant. Bien souvent on se contente d’un désinfectant comme l’eau de Javel. Cette dernière ne nettoie pas, elle désinfecte seulement et l’action ne dure que 3 heures. De plus, désinfecter à tout prix n’a pas de sens, sauf durant les épisodes de gastroentérites ou lorsque quelqu’un est malade ou fragile. L’excès d’hygiène ne nous protège pas et il pollue ! »
Pour l’entretien quotidien, Raffa conseille un spray de vinaigre et d’eau à parts égales avec quelques gouttes d’huile essentielle d’agrume. Pour l’entretien mensuel, versez 1 litre de vinaigre blanc chaud dans la cuvette des toilettes, laissez reposer toute la nuit, puis frottez. Comme désodorisant, un galet avec quelques gouttes d’huile essentielle fera l’affaire, ou le soufre d’une allumette, à craquer après chaque passage aux toilettes.

SOS joints noirs... Raffa conseille une veille brosse à ongles, du savon noir, des cristaux de soude, un peu d’eau chaude et de l’huile de coude pour frotter. Vous pouvez aussi remplacer les cristaux de soude par du percarbonate de soude pour avoir un effet blanchissant. En dernier recours, Laëtitia Royant explique comment utiliser intelligemment l’eau de Javel : diluez-en 1 verre avec 4 ou 5 d’eau (froide pour éviter une réaction nocive) ; aérez, mettez des gants, imbibez une vieille brosse à dents et passez sur les surfaces à traiter, puis laissez le chlore s’évaporer. Posez le seau quelques jours à l’extérieur, le temps que le chlore s’évapore, vous pourrez ensuite jeter l’eau sans polluer.

 

À lire sur notre site :

Votre ménage avec les huiles essentielles

Sophie Bartczak

Aucun commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant pour publier un commentaire !
Retour en haut