Les indispensables du ménage bio

PUBLIÉ LE 07 janvier 2014
 

ENTRETIEN. Passer au ménage bio est un vrai parcours de simplicité volontaire. Avec du vinaigre blanc, du savon noir et des cristaux de soude ou du bicarbonate, on peut déjà quasiment tout briquer. Revue d’ingrédients magiques.

Pour passer au ménage naturel, mieux vaut commencer par changer une seule habitude (linge, vaisselle…), le temps de s’habituer à cette nouvelle approche. On peut d’abord investir dans des produits écologiques au label exigeant, dont on réduira progressivement les quantités (par exemple, le liquide vaisselle peut aisément être dilué dans la moitié d’eau). Ensuite, si on se lance dans quelques recettes ludiques se substituant aux produits classiques, assez rapidement on constate que finalement les recettes les plus simples sont tout aussi efficaces ! Enfin, en prenant l’habitude de nettoyer régulièrement, plus besoin de beaucoup de produits ni d’efforts. Nos produits fétiches indispensables.

Les cristaux de soude (carbonate de soude ou de sodium)
Ce mélange de sel et de calcaire (extrait de gisement ou synthétisé) ne doit pas être confondu avec la soude caustique ! Grand frère du bicarbonate – un peu plus costaud, il peut être irritant – il assure des fonctions communes : il neutralise les acides, dégraisse, détartre, détache, débouche la plomberie et nettoie tout (sol, baignoire, lavabo, toilettes, linge…). Il suffit de le dissoudre dans de l’eau chaude et il fera des merveilles, notamment pour dégraisser (hotte, etc.) et déboucher la baignoire. Évitez de le mélanger avec le vinaigre car c’est contre-productif.

Le savon noir
Très concentré et plus puissant que le savon de Marseille, il est le compagnon approprié pour toutes les tâches ménagères difficiles. Il dégraisse, détache, nettoie, décape, désinfecte. Rien ne le rebute : hotte, four, vitres, taches de goudron, linge, il nettoie tout en profondeur, nourrit et fait briller. Attention à sa qualité, notamment en supermarchés : la marque Marius Fabre reste la référence des pros.

Le vinaigre blanc (ou vinaigre cristal)
Absolument indispensable. C’est le numéro un du ménage. On le trouve partout et il sait tout faire : détartrer, dégraisser, faire briller, désinfecter, désodoriser…

Le savon de Marseille
Il est fabriqué à partir de soude et d’huile végétale (olive, coco, palme…) ou pour certains savons industriels avec des graisses animales et parfois de nombreux additifs. Il faut donc être vigilant sur sa qualité. Raffa, la grande pionnière du ménage bio, déplore l’utilisation fréquente d’huile de palme et ne s’en sert presque plus pour cette raison. En bloc ou en copeaux, blanc ou vert, il est idéal pour le linge et particulièrement pour les peaux sensibles.

Le percarbonate de soude
Ceux qui n’arrivent pas à se passer d’eau de Javel pour ses propriétés blanchissantes devraient trouver du réconfort avec cette poudre granuleuse blanche, fabriquée à partir de cristaux de soude et d’eau oxygénée. Dégraissante, détachante, désinfectante et blanchissante, elle est la solution idéale pour le linge, bien plus efficace que le citron souvent évoqué pour cet usage… C’est au contact de l’eau que le percarbonate libère son oxygène actif et ses propriétés. Compter 1 à 3 cuillères à soupe par litre d’eau. Il peut être glissé directement dans le tambour de la machine pour du linge blanc (1 ou 2 c. à soupe), utilisé en détachant avant lavage en trempage (toute la nuit si nécessaire) mais il sera aussi utile pour nettoyer et désinfecter les sols, terrasses, baignoires, carreaux de salle de bain (moisissures). Attention, il est décapant et il ne faut pas l’utiliser sur des surfaces cirées, peintes, laquées ou sur l’aluminium. Il faut aussi le tenir éloigné de l’humidité et des produits inflammables (alcool).

Le bicarbonate de soude (ou bicarbonate de sodium)
Autre grand indispensable bon marché, cette poudre blanche magique neutralise les odeurs, alcalinise, nettoie, adoucit l’eau et c’est un abrasif doux. Sur notre site : Bicarbonate de soude, l'ami domestique

 

(Photo : ©www.green-me-up.com ; Ma lingerie écologique : une lessive et un placard écolos).

 

Et aussi...

Le blanc de Meudon (blanc d’Espagne ou carbonate de calcium). Cette craie en poudre fine est idéale pour les surfaces fragiles qu’elle récure en douceur. On l’utilise souvent en pâte en la diluant dans un peu d’eau.
Argile et terre de Sommières. Idéales pour éliminer à sec les taches de gras (ameublement, sols) ou avant lavage, elles absorbent et nettoient. À éviter sur l’aluminium et les surfaces cirées.
Le jus de citron. Il désodorise, détartre, nettoie et combat les mauvaises odeurs de l’évier.
L’eau oxygénée. Formée par le percarbonate de soude et l’eau, elle décolore, désodorise et désinfecte. C’est un précieux allié pour détacher le linge blanc.
La poudre de pierre ponce. Cet abrasif est bien pratique pour fabriquer des crèmes à récurer.
Le savon au fiel. Un classique contre les taches sur le linge dont le sang (à l’eau froide).
Le sel. Abrasif, absorbant, antibactérien, il détache et décape et peut aussi bien nettoyer une poêle, des taches de vin que nettoyer les canalisations (sel, bicarbonate et eau chaude).
Les cendres. Si vous avez une cheminée, récupérez vos cendres : elles peuvent dégraisser, absorber, nettoyer et récurer. Vous pouvez aussi confectionner une lessive à base de cendres !
Les balles de lavage. Placées dans le lave-linge, elles permettraient un lavage plus performant, plus propre et doux. Si vous utilisez des balles de tennis, il en faut 5 ou 6 pour une machine.
Les noix de lavage. Deux ou trois noix dans un bas usagé que l’on noue remplaceraient la lessive. Leur efficacité est controversée (elles ne protègent pas du calcaire, qui jaunit le linge) et leur odeur déplaît parfois. Pour optimiser le résultat, on peut ajouter 2 à 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et une ou deux poignées de cristaux de soude.

 

Astuce

 Les huiles essentielles

 Elles sont puissantes et il faut donc les éviter par prudence quand il y a des petits enfants (jusqu’à 3 ans) ou une femme enceinte dans la maison, même pour le linge (risques d’allergie). Quelques huiles essentielles utilisables dans les produits ménagers : citron (désodorise), lavande, lavandin, tea tree (désinfecte), eucalyptus radié, pin sylvestre, cèdre de l’Atlas (sur un galet), pamplemousse.

 

À lire sur notre site :

Votre ménage avec les huiles essentielles

Shopping : Le vinaigre d'alcool à dose contrôlée

Sophie Bartczak

Aucun commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant pour publier un commentaire !
Retour en haut