Valérie Cupillard, une militante 
du bio gourmand

PUBLIÉ LE 01 décembre 2014
 

PORTRAIT. Dans sa maison en Provence, au jardin et à la terrasse ensoleillée, la cuisine tient bien évidemment une belle place lumineuse. Valérie Cupillard, simple et souriante en jean et t-shirt, garde avec le temps une silhouette de jeune fille fluette, à tel point qu’on a du mal à imaginer la gourmandise qui caractérise cette amoureuse du bio depuis toujours.

 

Sa voix doce et posée chante la provence. La passion l'anime lorsqu'elle détaille une recette de galettes de céréales aux légumes... Ou lorsqu'on lui demande de raconter son parcours! Avec plus de quarante livres sur le bio bon et gourmand à son actif, un blog qui compte quelque 25 000 abonnés et un statut de consultante en alimentation bio pour l’entreprise MRS qui sert chaque jour 6 000 repas « Forme et vitalité » à 80 restaurants d’entreprise de la région parisienne, Valérie Cupillard pourrait prendre la grosse tête. Mais non.

En toute modestie, elle nous raconte comment la cuisine a toujours fait partie de sa vie, dès l’enfance, lorsqu’elle assistait aux fourneaux sa mère et ses grands-mères, l’une auvergnate, l’autre d’origine espagnole. « J’ai eu la chance d’avoir le droit de mettre mon grain de sel ! », sourit-elle. Entendez créer de nouvelles saveurs et textures en mariant les ingrédients à sa guise. De son enfance passée en partie dans les îles de l’océan Indien, le souvenir des mangues juteuses mûres à point est encore vivace, telle une madeleine de Proust. Déjà à l’époque, ses goûts s’affirment : elle n’aime ni la viande ni le lait… « Ni le radis noir et l’estragon séché ! »

L’apprentissage du bio

Au début des années quatre-vingt-dix, elle s’installe à la campagne avec son mari, Emmanuel. « Il s’est aussitôt lancé dans un jardin potager, grâce auquel nous avons redécouvert la vraie saveur des fruits et légumes que nous avions un peu oubliée pendant nos années d’étudiants », se souvient-elle.

Elle a alors 23 ans, s’intéresse à la diététique et à tout ce qui concerne la nutrition. Elle découvre les produits « étranges » des magasins bio : tofu, laits végétaux, farines de petit épeautre ou de lentilles. Et apprend par elle-même à les accommoder, puisqu’ils n’ont jamais fait partie de la tradition culinaire familiale… Elle n’a alors que peu de temps à passer aux fourneaux, se consacrant à sa carrière dans le tourisme : elle invente donc des plats simples pour mettre en valeur les saveurs uniques des produits bio, en prenant soin de tout consigner dans des carnets.

Touche-à-tout engagée

En parallèle, en insatiable curieuse, Valérie Cupillard approfondit ses connaissances en suivant des formations en naturopathie, en énergétique chinoise et en aromathérapie. 
Sa rencontre avec le docteur Seignalet, l’auteur du célèbre « L’alimentation ou la troisième médecine », la conforte dans l’utilité de mettre au point des recettes sans laitage et sans gluten. Soucieuse et surtout heureuse de transmettre son enthousiasme et ses connaissances à son entourage, elle organise alors des ateliers et des cours de cuisine. Lorsqu’un jour, elle se décide à envoyer son premier manuscrit « L’assiette végétarienne, saison par saison » à un éditeur, en 2001, le succès ne se fait pas attendre. Enfin, elle peut se consacrer pleinement à sa véritable passion qu’est l’art culinaire version bio ! Pour ce faire, elle peut compter sur le soutien indéfectible de son mari, photographe de profession, qui réalise les portraits couleur de ses recettes.

Provençale avant tout, elle se dirige d’abord à deux pas de chez elle pour ses premières collaborations, à la ferme Dagatti, à Venelles (13), où sont cultivés des légumes en biodynamie. C’est ici qu’elle anime ses premiers cours de cuisine. Elle fait aussi appel à l’association Ma Terre, à Aix-en-Provence, qui livre des paniers des producteurs bio de la région. En militante pur jus, elle collabore avec la fédération Nature & Progrès en France et en Belgique, et soutient l’association Bio Consomm’acteurs. Un engagement jusqu’au bout des papilles. 

 

Un livre de référence : Bio, bon, gourmand, photos Emmanuel Cupillard, éditions Prat.

 


Clara Delpas

Aucun commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant pour publier un commentaire !
Retour en haut